La «Mobilidoux» en selle pour un prix et un giratoire qui doit faire ses preuves

Gilberte Colliard  |  Mobilité et augmentation du trafic ne sont pas les moindres des problèmes que les municipalités ont à résoudre. Au cours de sa première législature, Oron s’est attelé avec dynamisme à rechercher des solutions. Parmi ces dernières, relevons l’inauguration, le 28 octobre dernier, des 921 mètres de cheminement mixte piétons-cyclistes reliant Oron-la-Ville à Palézieux-Village. Aujourd’hui c’est un giratoire qui est à l’essai à l’intersection de la route de Bulle et de la route de Palézieux, désengorgeant Oron-la-Ville aux heures de pointe.

Oron, candidat de la Romandie en matière d’infrastructure cycliste
Pro Vélo Suisse organise, cette année, sa 5e édition du «Prix Vélo Infrastructure» qui récompense des infrastructures cyclables novatrices et exemplaires, favorisant la promotion de la petite reine en Suisse. Ce prix s’adresse aux autorités publiques, cantons et communes et entreprises privées qui contribuent par des mesures remarquables à renforcer la sécurité et le confort des cyclistes. Le lauréat du concours se voit récompensé d’un prix de Fr. 10’000.–. Jusqu’à ce jour, la région alémanique s’est à chaque fois distinguée. En 2012 le canton de Bâle-Ville, en 2010 Soleure et région, en 2007 Coire, en 2005 Bienne.
Avec son cheminement piétons-cyclistes de 3,50 m séparé de la route par un cordon boisé de 1,50 m, complété par une bande herbeuse de 50 cm, garantissant la sécurité aux utilisateurs; sa jolie passerelle en bois passant au-dessus de la Mionne, son éclairage innovant et intelligent, la «Mobilidoux» rassemble tous les critères lui permettant de prendre part au concours. Un dossier a donc été réalisé et transmis dans les temps avec l’espoir que ce chantier réalisé de manière exemplaire soit couronné de succès.
Mais le succès est déjà au rendez-vous car ce cheminement, avec son charme campagnard, fait déjà partie intégrante de la vie des Oronais. Que ce soit à pied, à vélo, en roller, en skate, au pas de course, avec la poussette, pour la promenade du chien, pour aller à la gare de Palézieux-Village ou pour en venir, ils l’empruntent à toute heure. Un résultat encourageant les élus à poursuivre le développement de la mobilité douce sur le territoire communal.

Le giratoire du centre d’Oron-la-Ville à l’essai pendant 6 mois
Le fort développement régional et commercial d’Oron a vu s’amplifier de manière alarmante le trafic de transit à travers le bourg d’Oron-la-Ville, et la zone 30 km/h du Flon engendrant des files d’attente impressionnantes et une congestion paralysante aux heures de pointe. Aussi il y a quelques semaines, un mini-giratoire a été aménagé de manière provisoire dans le carrefour des routes de Palézieux et de Bulle. Il est le fruit d’une réflexion entre la Municipalité, le bureau d’ingénieurs conseils AW et la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR). Bien que sacrifiant 5 places de stationnement, il montre déjà son effet positif sur la fluidité du trafic. A l’issue de 6 mois de comptages et d’observation, il sera décidé, d’entente avec la DGMR, de l’opportunité de mettre en place un ouvrage définitif.
Daniel Sonnay, municipal des routes réélu, se réjouit de l’impact positif de ce premier tronçon oronais dédié aux piétons et aux cyclistes. L’idée est de le compléter afin de permettre à ces derniers de rallier Palézieux-Gare à Châtillens en toute sécurité. Ce sera aussi l’occasion de refaire la chaussée et les installations techniques souterraines traversant Palézieux-Village. «En fonction des finances, pour la future législature, d’autres travaux de réfection et d’amélioration ne manqueront pas, tels que le rafraîchissement du site du refuge du Chanay, la remise en état de la passerelle de la Mionne, entre autres» confie-t-il.