Carrouge – Où sont les charmes d’antan ?

La bien nommée place du Marché demeure désespérément vide

Pour la commission d’animation : Pierre Jordan | Les désormais célèbres charmes (pour marchés) de Carrouge, nés en 2009, se sont peu à peu imposés comme un incontournable de fin de mois. La dernière édition s’est tenue le 28 février 2020, juste avant qu’une chinoiserie, que l’on pensait réservée aux autres, ne vienne franchir notre frontière méridionale, envahissant rapidement tout le pays en prenant le nom de pandémie. Depuis lors, la bien nommée place du Marché demeure désespérément vide les derniers vendredis du mois. Nombreux sont celles et ceux à se demander (on peut les comprendre) ce que nous attendons pour reprendre notre activité. La commission d’animation est revenue régulièrement sur ce point, pour conclure à chaque fois qu’une reprise serait non seulement prématurée, mais surtout hasardeuse, voire dangereuse du point de vue sanitaire. De plus, à chaque fois que la situation semble se détendre, de nouveaux chiffres viennent affirmer le contraire.

Un nouveau point de situation vient d’être fait. Les points principaux sont :

• Port du masque obligatoire pour les clients et les exposants

• Les stands doivent être situés à une distance raisonnable les uns des autres (5 m)

• Les différents flux de personnes ne doivent pas entrer en conflit (pas de croisements)

• Les exposants doivent mettre une solution hydroalcoolique à disposition des clients

• Un marquage au sol, doit être mis en place afin de garantir les distances sociales

• La désinfection des surfaces des stands doit être garantie

• Les clients ne doivent pas toucher la marchandise présentée

• Les normes sanitaires applicables doivent être dûment signalées.

En outre, nous devons établir et remettre aux autorités un plan de protection spécifiant les distances entre chaque stand, les flux des piétons et les files d’attente devant les stands.Et cerise sur le gâteau, nous ne sommes pas autorisés à mettre des tables pour que les clients puissent manger, boire et discuter un moment. On peine donc à déceler le côté « charmant » des charmes de Carrouge. Les esprits chagrins rétorqueront que d’autres villages alentours tiennent des marchés sans s’encombrer de toutes ces directives. Tant mieux pour eux ! Notre volonté clairement affirmée est toutefois de respecter les consignes en vigueur pour le bien de nos visiteurs et de nos exposants, sans chercher de quelconques comparaisons.

Reprise à fin août !

Quoiqu’il advienne, nous avons décidé de reprendre notre activité le vendredi 27 août, à 16h30, en espérant que d’ici-là, les actions conjuguées de la vaccination et de la chaleur estivale allègeront l’organisation de notre opération de charme. Dans l’intervalle, prenez soin de vous et prenez surtout votre mal en patience.