Assermentation des autorités d’Oron sous le ciel étoilé

Gil. Colliard  |  Jeudi 16 juin, suivant les étendards déployés aux couleurs du canton et de la commune, les nouvelles autorités de la commune d’Oron sont entrées dans le temple d’Oron-la-Ville, à la suite de Daniel Flotron, préfet, pour la cérémonie d’installation.

Après cette arrivée solennelle au son de la Fanfare l’Harmonie d’Oron et l’accueil, fait par le préfet, aux autorités, invités et au public, Olivier Rosselet, pasteur, fit un parallèle entre Moïse, guide du peuple d’Israël, et la tâche qui attend ces hommes et ces femmes mandatés par les citoyens. Il souligna que, serviteurs devant mener à bien leurs tâches et devant faire face aux agendas chargés, ils doivent savoir déléguer les responsabilités, travailler avec humilité, foi et confiance et garder un fort esprit d’équipe. Les vainqueurs des urnes, élus pour la première fois à Oron au système proportionnel, prêtèrent serment en levant la main droite à l’appel de leur nom. 60 membres du pouvoir délibérant (3 absences) et 7 membres du pouvoir exécutif, soit Philippe Modoux, syndic, Christian Bays, Frédéric Isoz, Thierry-Vania Menétrey, Danielle Richard-Martignier, Daniel Sonnay et Olivier Sonnay, furent ainsi assermentés. Daniel Flotron déclara régulièrement installées les autorités du lieu pour la période du 1er juillet 2016 au 30 juin 2021. Il témoigna sa gratitude face à l’engagement de ces personnes envers leur commune. Il salua encore le travail de Gérald Wist, municipal sortant d’Oron et ancien syndic de Châtillens.

Ayant quitté la syndicature de Forel depuis peu, le préfet exprima sa fierté de venir en voisin pour cette installation. Il releva que les tâches à effectuer ne manqueront pas, tout particulièrement l’important dossier de l’eau potable. «Votre commune se construit avec entrain, Oron rayonne loin à la ronde, elle est un centre économique important; c’est un point névralgique régional», souligna-t-il. Il souhaita aux assermentés cinq années intenses et passionnantes au service de la population, en gardant un esprit positif, loin de toute querelle.
Quittant la voûte étoilée du temple pour un ciel chagrin, l’assemblée se dirigea en bon ordre, au son de la fanfare, à l’aula du centre sportif pour une séance au cours de laquelle Fabrice Chollet fut élu président du Conseil, Myriam Edward et Eléonore Escher, vice-présidentes, et  Lorraine Bard, secrétaire.