Assemblée générale de l’association du Scribe

Acceptation en bloc, par l’assemblée, du nouveau comité

Christian Dick | Samedi 21 mai a eu lieu, à Moudon, l’assemblée générale annuelle du Scribe – Trait d’union des Arts et des Lettres, dans une salle mise gracieusement à disposition par la commune.

Des membres du Scribe entourent Carole Pico, syndique de Moudon

On y apprenait entre autres que le concours littéraire était clos, que les prix seraient décernés en novembre, que les membres pouvaient envoyer, jusqu’à fin juin, un texte à paraître dans la prochaine édition du Scribe, l’état des comptes et autres rapports. L’objet de l’assemblée le plus important fut sans conteste l’absence pour raisons de santé de Filomena Campoli, présidente active et charismatique depuis 2015, qui ne se représentait pas pour ces mêmes motifs. On loua son indéfectible attachement à l’association, son travail assidu et sa présence bienveillante. Artiste-peintre inscrite au « Comité national suisse de l’Académie européenne des Arts », elle a été nommée membre d’honneur sous un tonnerre d’applaudissements.

Un nouveau président a été proposé en la personne de Bruno Mercier, membre actif de l’association du Scribe dès la première heure. C’est un visage connu et une présence continue au sein de l’association puisqu’il a présidé le jury du concours littéraire depuis ses débuts. Il a été élu à l’unanimité et chaleureusement applaudi.

Le nouveau comité, outre le président, se présente ainsi. Jean-Charles Rossi, trésorier, secrétaire, ami fidèle et rallié lui aussi à la cause du Scribe, n’assumera plus que la trésorerie, Monique Centeno reprenant le secrétariat, Tai Ai-Kiun restera vice-président, Yo-Xarek Wolter, webmaster du Scribe et responsable technique des expositions artistiques, cédera à Hind Ben Ayed, peintre et graphiste, la responsabilité des activités artistiques, avec Christian Dick restant à la communication. A l’unanimité, la proposition est acceptée en bloc par l’assemblée qui applaudit vivement le nouveau comité.

Un peu d’Histoire

Michel Dizerens-Poget, fondateur du Scribe, écrivain, éditeur et sculpteur, Didi pour ceux qui le connaissent, a été initié à l’écriture grâce à une Hermès 3000. Auteur de nombreux rapports de police, il a occupé les tâches, dès 1969, de secrétaire municipal-adjoint, de commissaire de police, de secrétaire de préfecture et de premier-secrétaire à l’Etat de Vaud, et, dès 1971, a fonctionné comme correspondant de presse à la Chronique de Lavaux puis à la Feuille d’Avis de Lucens, au Journal de Moudon et à celui de Payerne, occasionnellement à 24Heures.

En juillet 1997, Didi fonda Le Scribe avec le concours d’Antoinette Riem qui livra toutes les illustrations durant dix ans et de Jean-Michel Junod, président de l’Association vaudoise des Ecrivains. Le Scribe comptait plus de 200 abonnés en 2016, l’année où il devint une association. Francis George-Perrin présida la séance constitutive et Didi, membre-adjoint, en rédigea le procès-verbal. Ils formèrent un comité avec Claude Seydoux, vice-président, ainsi que sept délégués des cantons romands dont Bruno Mercier qui réalisa la mutation entre Le P’tit Broyard et le livre actuel.

Un concours littéraire biennal fut lancé en 1998 et devint « Scribe d’Or – Prix littéraire de la Ville de Moudon » dès l’année suivante, en alternance avec un concours d’arts plastiques. Membre du comité de la première heure, le poète Bruno Mercier œuvra comme responsable éditorial du Scribe et président du jury des concours littéraires.

Mais pourquoi Moudon ? Lors de la proclamation des résultats du concours littéraire « Scribe d’Or » en 1999 à Payerne, Gilbert Gübler, alors syndic de Moudon, souhaita que l’association se déplace à Moudon. L’année suivante, les assemblées, les expositions et les cérémonies de remise des prix trouvèrent place, selon ses vœux, dans une salle de l’ancien chef-lieu du pays de Vaud.

Carole Pico, syndique de Moudon, honore chaque année la manifestation par sa présence chaleureuse et son indéfectible soutien, et permet ainsi de maintenir vivantes les activités du Scribe.