Une pensée d’espoir contre le cancer du sein

Pour les tulipes roses, plantées dans le rond-point de Palézieux-Village

Gil. Colliard | Débarrassées de leur couverture de sapin, elles ont d’abord timidement sorti une première feuille avant de s’épanouir au milieu de leurs sœurs blanches. Les tulipes roses, plantées dans le rond-point de Palézieux-Village, ont accompli avec élégance leur tâche d’ambassadrices pour la campagne « 1 Tulipe pour la Vie » en faveur de la prise en charge du dépistage précoce du cancer du sein avant 50 ans. Reproduisant le sigle bien connu du ruban rose, la fresque fleurie n’a pas manqué d’attirer l’attention des automobilistes et autres passants, rappelant l’importance du dépistage de cette maladie qui œuvre en silence et ôte la vie à plus de 1400 personnes (99.3% de femmes), par année en Suisse. Un message de courage pour les personnes atteintes et leur entourage, pour les équipes soignantes et pour la recherche qui avance et permet qu’aujourd’hui le 87% des malades soient en vie 5 ans après le diagnostic. Pandémie obligeant, la petite cérémonie qui devait être organisée par la Municipalité d’Oron à l’occasion de la floraison n’a pas eu lieu. « Cela n’enlève pas à la portée du message et à la beauté du tableau exécuté avec goût par les hommes de la voirie auxquels j’adresse mes remerciements » relève Romain Richard, municipal, ajoutant « Ce n’est que partie remise pour l’année prochaine. Cette action est appelée à durer ».