Un club qui monte, monte, monte…

Jean Prod’hom | Il y avait de quoi se réjouir samedi passé à Ropraz, les participants au concours interne n’ont pas manqué de le faire. A l’occasion de la fête du Trial club Passepartout, les résultats comptent moins que le plaisir de se retrouver tous: enfants, parents, frères et sœurs, responsables. C’est le moment de jeter un coup d’œil sur la saison qui se termine et de se pencher sur la santé du club. Autour d’une fondue.
Le club est en pleine bourre, à preuve les 29 trialistes présents et leurs parents. La salle était pleine à craquer lorsque René Meyer a invité chacun des coureurs à se présenter; on n’en avait jamais vu autant. Parmi eux des tout jeunes, très prometteurs, à peine 7 ans, l’âge idéal pour commencer à pratiquer ce sport exigeant, mais qui est aussi un sport champagne. Venez les regarder sauter sur leur drôle de machine!
Comment comprendre l’attrait de ce club? Il y a d’abord l’encadrement de ces tout jeunes sportifs. Lors des entraînements, René Meyer et Jean-Daniel Savary ne les quittent pas des yeux, aidés par quelques parents qui n’hésitent pas à venir donner un coup de main le mercredi et le samedi. Il faut savoir qu’il y a quatre entraînements par semaine: les mardi, mercredi, jeudi et samedi.
Si cette offre est aussi alléchante, c’est parce que les infrastructures du club sont exceptionnelles, certainement les meilleures de Suisse. Mais oui, à Ropraz, au Mélèze, au fin fond du bout du monde, certains viennent de loin pour profiter des installations et des compétences des entraîneurs: de Worb dans le canton de Berne, de Baulmes au pied du Jura, de Dombresson au-dessus de Neuchâtel.
Sans que jamais le club ne vende son âme. Les sportifs qui constituent le noyau du TCPM viennent en effet de la région. N’a-t-on pas entendu à l’occasion du discours de René Meyer les beaux noms de Sarzens et d’Hermenches, Vucherens et Corcelles-le-Jorat, Sugnens et Villars-le-Comte, Oron, Marnand et Thierrens?
Le TCPM de Moudon? Un club qui monte qui monte. C’est bon pour le trial, c’est bon pour les enfants de la région et pour toute notre région.