Sournoiseries

« This is the end » chantait Jim Morrison sur fond de guerre contre le communisme. On se plairait à fredonner la rengaine dans un sens comme dans l’autre tant le ras-le-bol est présent. En finir ou « en finir » pourvu que cela s’arrête. Mais ce n’est pas si simple. Un problème est quantifiable et surmontable dans le temps. Par définition, il n’appartient pas à une normalité mais constitue un obstacle. Les épreuves nous rendent plus forts, il faut donc se surpasser. Ce qui dépasse notre entendement, et le dépassera toujours, est le temps. Le temps qu’il nous faut pour le surmonter pourrait devenir notre faiblesse, surtout dans un monde virtuel et impatient. La réalité est là, les chiffres à l’appui. Les mesures sont pourtant décidées et répétées à l’envi, nous savons donc comment nous débarrasser du problème. A l’image de la grippe, il n’y a pas de remède miracle. Les vaccins sont en phase test, la pharmaceutique aide peu, seul le temps et l’ennui viennent à bout de cette maladie saisonnière. Dans le cas de la pandémie, il s’agit d’un virus bien plus sournois et agissant à une bien plus grande échelle. Davantage de médecine, plus de temps et une vision plus large seront nécessaires pour en venir à bout. Les statistiques reprennent l’ascenseur. Les contaminations explosent et… nous continuons à déambuler dans nos magnifiques régions sans les voir. Sorties, concerts et autres insouciantes agapes sont le lot courant. Déni, complotisme et liberté fondamentale vivent leurs heures de gloire. Les autorités oscillent entre la peste et le choléra pour décider des « bonnes » mesures à prendre. Il n’y a pourtant pas d’autre solution qu’individuelle. Les qualités humaines se révèlent. Empathie, patience et respect de l’autre, pour n’en énoncer que quelques-unes, se révèleront bien plus efficaces que théories du complot ou médication subite. Il nous faut bien admettre que nous n’avons pas les qualités humaines suprêmes de Superman qui a compris et vaincu la Covid-19 en trois jours… Serait-on à l’aube d’une nouvelle sélection naturelle darwinienne ?