Servion – Bernard Gobat un nonagénaire aux nombreuses facettes

Le plus ancien des Brigands du Jorat et un grand sportif

Gil. Colliard | Mardi 17 novembre, une petite délégation municipale de Servion s’est rendue aux Cullayes afin de souhaiter un bel anniversaire à Bernard Gobat pour ses 90 ans. Un nonagénaire à l’esprit toujours vif dont le parcours est remarquable.

Bernard Gobat entouré de Monique Ries, municipale, et Cédric Matthey, syndic

Enseignement et engagement pour la cause publique

Tout frais diplômé de l’Ecole Normale de Lausanne, le jeune instituteur quitta son village de Crémines dans le Jura bernois pour entamer sa vie professionnelle aux Cullayes en 1952, un 1er mai, journée de la Fête du travail. En 1963, il obtint le brevet fédéral de maître en enseignement supérieur et instruisit les branches générales aux apprentis de l’Ecole professionnelle de Lausanne jusqu’en 1990. Entrant, dès son arrivée, au Conseil général, il participa activement à la vie de son village. En 1955, il prit le poste de boursier et devint parallèlement municipal à partir de 1963. Dès 1982, il lâcha la bourse et endossa la charge de syndic jusqu’en 1989. 

Vie de famille et sportive bien remplie

Le 11 septembre 1954, il unit sa vie à Liliane, née Delessert. Véronique (1956), Florence (1958) et Fabienne (1960) vinrent agrandir le foyer, toutes trois habitantes des Cullayes donnèrent 6 petits-enfants, suivis de 2 arrière-petits-enfants à leurs parents. Dynamique, malgré des problèmes de santé qui lui faisait penser qu’il n’arriverait pas à 60 ans, Bernard Gobat s’est adonné intensément au tennis de table, participant à divers championnats, avant de pratiquer la course à pied dès ses 50 ans. Il a couru de nombreux marathons et de Morat / Fribourg et s’est arrêté en 2000, lors de sa seconde participation au Marathon de New-York. Le ski, la haute montagne avec une vingtaine de sommets de 4000 ont comblé son appétit de sportif. De grands voyages, tous les 5 ans avec les contemporains, ont agrémenté sa vie. « Nous cotisions une jolie somme chaque année ce qui nous a permis de voir le Kenya, les USA entre autres. Il y a 2 ans, n’étant plus que 4 membres, nous avons bâché » dit avec une pointe de regret ce joyeux compagnon qui ne manquait pas de s’assurer un service privilégié de la part des hôtesses avec un bon pourboire dès son entrée dans l’avion.

Le plus ancien Brigand du Jorat

Bernard Gobat est à ce jour le plus ancien Brigand du Jorat. Il a été intronisé en 1973, avec le regretté Ami Desmeules. Il en a été le chef pendant 8 ans jusqu’en 2006. « Mon souvenir le plus marquant est l’enlèvement du conseiller fédéral Adolf Ogi. Nous avons arrêté son auto dans la forêt, un moment important. Je me réjouissait des fêtes que nous aurions dû faire pour mes 90 ans avec ma famille, mes amis et avec les Brigands, mais cela se fera dès que le monde ira mieux » dit-il, philosophe. Nous adressons tous nos vœux à Bernard Gobat pour ce jubilé, que nous lui souhaitons de célébrer bien entouré, dans un proche avenir.