Savigny – Forel (Lavaux) – Assemblée générale de l’Amicale des Patoisants

Seul rendez-vous honoré

ML | Une trentaine de membres se sont réunis en assemblée à la salle du rez-de-chaussée de la Maison de commune de Forel (Lavaux). Seul rendez-vous honoré jusqu’ici en cette curieuse année 2020 puisque toutes les dates de l’agenda de la société – marchés, course, assemblées, foire aux sonnailles – ont été annulées au fur et à mesure en raison de la situation sanitaire. Le président, Pierre Devaud, et son dynamique comité ont permis de poursuivre l’activité de l’Amicale, à savoir l’initiation à ce langage parlé dans le canton de Vaud tant par le truchement de  cours donnés en divers lieux : Lausanne, Chexbres, Mollie-Margot, Champagne, La Coudre, que par la pratique du chant choral par le groupe des Sansonnets. Au nom du Groupement du dictionnaire Duboux, Pierre-Alain Poletti annonce la création prochaine d’un site internet sonore permettant de se familiariser avec la bonne prononciation des 12’000 mots patois du dictionnaire. Masquées et gantées, les dames du comité ont servi des bonbenisses et des boissons. A relever qu’un membre de l’Amicale, vigneron, Jacques-Henri Chappuis, inspiré par le lien unissant vignerons et patoisants, a doté une série de sa production de Dézaley d’une étiquette aux couleurs du drapeau de l’Amicale qui comporte les armoiries des deux communes de Savigny et de Forel, et d’un texte en patois honorant le fruit des coteaux de Lavaux. Questions administratives et productions chorales et déclamées se sont succédé rassurant les participants sur le maintien de l’Amicale et la vocation de celle-ci, l’histoire du Pays de Vaud au travers de son langage, le patois car, ainsi qu’aime à rappeler le président « … si on ne sait pas où on va, qu’on sache au moins d’où on vient… » Un axiome qu’il conviendrait de méditer. Surtout par les temps qui courent.