Rivaz – Le Prince Léo

Les 18 et 27 mars à la grande salle

Jean-Marc Moret | C’est un spectacle exceptionnel auquel le chœur mixte de Rivaz-St-Saphorin invite les amateurs de divertissements musicaux entre le 18 et le 27 mars à la grande salle de Rivaz. Exceptionnel parce qu’il s’agit là de leurs premières soirées, reportées exactement deux ans depuis l’avènement de la Covid-19. Exceptionnel encore en raison de la comédie musicale qui y sera proposée, le Prince Léo.

Le chœur mixte de Rivaz-Saint-Saphorin répète pour son tout prochain spectacle le Prince Léo

Le Prince Léo est une création entièrement chorale, inspirée de la comédie musicale Le Roi Lion, chantée en français et en langues africaines. Le récit cherche sa source dans Hamlet de Shakespeare, qui a guidé l’œuvre de Disney. L’histoire contée saura apporter émotions et réflexions aux spectateurs, et petits et grands enfants y retrouveront les personnages qui enchantent encore leurs souvenirs. Quant aux mélodies cultes composées par Elton John, Lebo M et Hans Zimmer, on y trouve un savant mélange de musique pop et de rythmes et sonorités africains qui en fait des tubes inoubliables.

Les choristes sont emmenés depuis 2015 par leur directrice musicale Johanna Hernandez. Née au Vénézuéla, chanteuse de musique sud-américaine, soliste lyrique, cheffe de plusieurs chœurs et multi-instrumentiste, elle a su communiquer son amour de la musique, tel un langage universel, tout au long du travail de préparation de ce spectacle. Pour cette occasion, Johanna a écrit de merveilleux arrangements de la vingtaine de pièces qui composent le spectacle, riches en harmonies envoûtantes et en rythmes hypnotiques, dans lesquelles le rôle des solistes est dévolu tour à tour aux quatre registres du chœur.

Nyan Storey a été sollicité pour la mise en scène et l’écriture des dialogues qui alternent avec les chants. Il a créé pour le spectacle des scénettes drôles et décalées mais aussi fortes et touchantes, qui vous emmèneront tout au long de cette aventure un rien animalière, mais surtout humaine, et même vaudoise. Dans son approche du théâtre, Nyan puise notamment dans la danse africaine, contemporaine, dans l’improvisation théâtrale, toujours avec une démarche inclusive, participative et dynamique. Tous les choristes ont trouvé en lui le guide encourageant qui a su valoriser les talents aussi bien naissants que confirmés.

Nul doute que ce spectacle saura faire oublier les temps difficiles que nous avons tous vécus.