Puidoux – Treytorrens – Un transport lacustre hors du commun…

La grande histoire d’un petit pont CFF

L’ancien pont et l’emplacement où sera ripé le nouveau pont

Jean-Pierre Lambelet | On revient 160 ans en arrière, le 2 avril 1861, pour assister à l’inauguration par la Compagnie du Simplon du tronçon de chemin de fer à voie unique allant de Lausanne à Villeneuve. De Cully à l’entrée de Vevey, cette ligne longe le bord du lac Léman et passe devant le hameau de Treytorrens sur la commune de Puidoux. Les habitants ne virent pas d’un bon œil cette construction sous leurs fenêtres qui amenait de la fumée, des escarbilles, du bruit et surtout un terre-plein coupant l’accès direct au lac. Un projet de tunnel partant de sous le Calamin jusqu’à Rivaz ayant été refusé par les constructeurs, c’est donc au bord du lac que les trains allaient passer. Les sieurs Butticaz et Jaunin firent recours jusqu’au Tribunal fédéral qui les déboutèrent. Mais, pour que les habitants puissent avoir un accès direct au lac, la Compagnie du Simplon a dû construire un passage sous-voie, donc un pont, qui devait être assez large pour laisser passer une barque à mettre en cale sèche ou à l’eau. Le 1er octobre 1892 eut lieu l’inauguration d’une deuxième voie et le 15 mai 1924 celle de l’électrification de la ligne, ce qui soulageât les habitants des nuisances dues aux locomotives à charbon. Au siècle passé, ce pont a été refait et consolidé, mais aujourd’hui il nécessite une réfection totale, donc démolition et construction d’un nouveau pont. Mais comment amener des grosses machines de chantier à travers ce petit hameau dans une ruelle étroite ? Par la route, pas possible. Par les airs, pas possible. Reste la variante par le lac. C’est là que vint l’idée de construire le pont sur terre au Bouveret et de le transporter le moment venu jusqu’à Treytorrens par le lac. Oui, mais le pont mesure 8 mètres sur 10, il est en béton armé et pèse 300 tonnes ! Pour cela quelques calculs d’ingénieurs seront vraiment utiles et les CFF ont mandaté le bureau Monod-Piguet + Associés IC SA, à Lausanne, pour mettre en musique ce projet hors du commun et unique devisé à Fr. 1’600’000.-. En novembre 2020, la construction du pont a commencé sur terre ferme à la Sagrave au Bouveret et le 26 mars 2021 a eu lieu la mise à l’eau au moyen d’une grue pouvant soulever sans effort le pont et ses 300 tonnes. Et le 29 mars au matin, le pont arrive au Treytorrens après une balade d’une heure et 40 minutes poussé par une barge de la Sagrave sur un lac lisse et calme et un soleil des grands jours… Il ne reste plus qu’à l’amarrer provisoirement au bord de l’eau en attendant les 8 et 9 mai, jours où la ligne CFF sera interrompue et l’ancien pont démonté et évacué. A ce moment-là, le nouveau pont sera ripé sur place et le 10 mai 2021 deviendra le premier jour de vie d’un petit pont CFF qui aura déjà vécu une grande histoire !

Le pont immergé avec les caissons de flottaison qui l’ont stabilisé durant
le transport avec la barge qui l’a poussé depuis le Bouveret
Mise à l’eau du pont le vendredi 26 mars au Bouveret
avec une grue qui peut soulever jusqu’à 1000 tonnes !