Paudex – Les comptes sont acceptés

Conseil communal du 20 juin

Claude Quartier | Lundi 20 juin, le Conseil communal de Paudex s’est réuni pour analyser, discuter et pour finir accepter à l’unanimité les comptes et la gestion 2021.

La commune, qui fut prospère, subit sa cinquième année consécutive de déficit. 527’000 francs de pertes soit moins que le déficit de 664’000 francs prévu au budget. Maigre sujet de satisfaction. Conséquence : pour retrouver une certaine aisance financière, on renvoie des investissements, comme les travaux sur la route du Lac; on renonce aux aménagements nécessaires pour le passage d’un bus à haut niveau de service, au grand dam des communes voisines de Pully et Lutry; on se bat politiquement et juridiquement pour que la participation à la facture sociale et à la péréquation soit revue, car elle étrangle financièrement des communes comme Paudex. C’est 5,5 millions en moyenne qu’il faut payer chaque année à l’Etat sur un budget communal frôlant les 13 millions, ce qui représente 42% des dépenses ! Et ce n’est pas par inconscience financière qu’on en est là, le taux d’imposition de 66,5 étant tout à fait dans la moyenne du district (taux d’imposition de 67).

C’est la valeur du point d’impôt par habitant qui pose problème à Paudex. Il est très élevé. De 135’000 francs en 2020, il a même passé à 227’000 francs en 2021, à la suite d’une rentrée fiscale inattendue et très élevée. Ce qui a fait exploser la participation de la commune à la
facture sociale et à la péréquation qui a passé de 5,6 millions en 2020 à 10,4 millions en 2021 !

Pour faire évoluer les choses, un recours contre le calcul actuel de la facture sociale a été déposé au tribunal fédéral par un groupement de 13 communes dont Paudex. Une initiative « SOS commune » a été déposée. En cas d’acceptation, Paudex devrait économiser quelque 1,5 million de francs par année. Enfin, on a l’espoir que le nouveau Conseil d’Etat soit plus réceptif à cette problématique et qu’il reprenne à sa charge tout ou en partie de la facture sociale.

13’000 francs pour le port

Le coût réel de l’exploitation du port a été discuté. 13’000 francs ont été à la charge de la commune, ce qui est contraire aux décisions prises par le Conseil qui a explicitement exigé que le port soit autoporteur du point de vue financier. Si ces frais sont réguliers, nécessaires et avérés, il faudra revoir le tarif de location pour les couvrir.

Dans le domaine des transports, les bateaux sont une chose, les voitures électriques en sont une autre. Pour répondre au développement de la mobilité électrique, la création de deux places de recharge publiques est à l’étude.

Le président du Conseil, Pierre-André Dinatale, la secrétaire du Conseil, Caroline Genovese, ont quitté la commune. La présidence sera assurée dès la prochaine séance par Laurent Witschi. Le poste de secrétaire du Conseil reste à repourvoir. Pour tous renseignements, prendre contact avec Caroline Genovese.

Au chapitre des animations

• Ouverture pour trois mois de la buvette Le Calmos au port de Paudex, un endroit sympa où s’arrêter.

Samedi 26 juin, une journée « portes ouvertes » aura lieu au port avec croisières sur le lac offertes par quelques propriétaires de bateaux amarrés sur les lieux.

Samedi 2 juillet, un concert de musique celtique aura lieu en plein air à la campagne Marcel dans le cadre des concerts organisés depuis le début de l’année au caveau.