Savigny – Bilan du 6e Festival du film d’animation

AP. | Quasi à l’instant où la Suisse va être à l’honneur du Festival international du film d’animation d’Annecy (le plus grand et imposant du monde) pour sa 46e édition, celui de Savigny vient de fermer ses portes. Il s’agissait de sa 6e édition !

Mais il n’empêche que ce dernier ne doit rien à son aîné! Et il peut le regarder droit dans les yeux.  A l’instar de toute sa magnifique décoration avec des centaines de paires de regards disséminés dans tout le périmètre du Forum et dans le centre de Savigny. Et que dire de ses grandes figurines  qui complétaient une présentation, tant dans l’accueil de la salle que sur la scène superbement apprêtée.

Annecy va ainsi fêter la production helvétique, mais Savigny a formidablement honoré une production mondiale déterminée par la présidente du Festival, Marjolaine Perreten. L’immense public, attentif et chaleureux, a apprécié près de 80 films répartis en 6 séances classifiées par tranches d’âge, le samedi, d’une part, et par deux projections supplémentaires le dimanche intitulées « Documentaires animés », d’autre part.

Grâce au soutien de la bibliothèque (qui marquait également ses 20 ans d’ouverture) c’est le vendredi déjà, en fin d’après-midi, qui donnait l’occasion à un public de découvrir cet art spécifique et ses créations artistiques. Joies, enthousiasme et applaudissements récompensaient des créateurs originaux.

On remerciera un climat tolérant qui complétait ce panorama avec la diffusion d’un long métrage en  soirée de plein air le samedi. Que dire encore de cet atelier « Fantomaton » qui faisait rêver les  participants avec ces originales réalisations. L’affluence, déjà copieuse, était en outre au rendez-vous du dimanche matin (une grande nouveauté !) avec un brunch copieux offert à tout le monde et permettait aux réalisateurs présents, (près de 18 ! avec traduction simultanée) de se faire connaître, en présentant leurs travaux, d’échanger, entre eux bien sûr, mais surtout avec les spectateurs, et d’expliquer leurs réalisations projetées durant le Festival, et également leurs travaux futurs ou en cours.

Un Festival implique différents jurys, donc un classement issu du vote des spectateurs, et un palmarès avec la remise des prix  et des  trophées.

Cette 6e édition a ainsi vu couronner les films et auteurs suivants :

PALMARES

PRIX DU PETIT JURY
« Piropiro », Miyoung Baek (Corée du Sud)
PRIX DU GRAND JURY
« A Dog Under Bridge », Tang Rehoo (France)
MENTION SPÉCIALE PETIT JURY
« Franzy’s Soup-kitchen », Ana Chubinidze (France)
RAND PRIX DU PUBLIC
« Maman pleut des cordes », Hugo de Faucompret (France)
PRIX DU JURY ÉTUDIANT (Céruleum)
« Maman pleut des cordes », Hugo de Faucompret (France)
PRIX DU JURY LA BRANCHE
« A Mysterious Hat », Du Yen-Ting (Taïwan)
MENTION SPÉCIALE JURY ÉTUDIANT (Céruleum)
« Lines », Ivan Stojkovic (Serbie)
PRIX DOCUMENTAIRE ANIMÉ
« Dans la Nature », Marcel Barelli (Suisse)