Oron – L’UAPE reprend du service

Voilà 4 semaines que tout a changé

Jacqueline Fraefel, directrice de l’UAPE, Oron | Et notre unité d’accueil pour écoliers « L’ilôt et L’Archipel » s’est vue désertée en un temps record le 13 mars dernier. Comme une vague déferlant sur le Centre sportif et emmenant avec elle le rire joyeux des enfants, le silence s’est installé. Passé les premiers instants de stupeur et d’incertitudes, la vie à l’UAPE a repris. L’école s’est invitée dans nos locaux, et jour après jour, nous découvrons le monde des enseignants venant dispenser des heures de soutien scolaire avec bienveillance et motivation. Deux mondes professionnels, entourant au quotidien les mêmes enfants se rencontrent et nous réalisons à la fois nos différences mais surtout nos similitudes et l’envie d’accompagner la jeune génération dans des valeurs communes. Plus de: c’est l’heure des bus !… allez on se dépêche !… faut ranger… ! Le temps laisse la part belle aux échanges de toutes sortes. Des discussions essentielles autour de thèmes qui interrogent comme la mort, les amitiés, et que ferions-nous si nous n’avions plus qu’un jour à vivre ? viennent rythmer les journées. On traîne à table… on apprend à vider le lave-vaisselle, à préparer des apéros, à jouer et à lire toutes les bandes dessinées. On a même le temps de s’ennuyer pour de vrai!… et à revenir de ce temps de connexion à soi, plus créatif ! De nouveaux rituels se sont installés. On dessine chaque jour des cœurs sur la fenêtre de l’Ilôt pour envoyer des pensées positives à ceux qui en ont besoin. Lucas a même dessiné un cœur pour le virus disant que ce dernier ne l’emporterait pas sur l’amour. On découvre des âmes de poètes et d’écrivains dans ce petit groupe d’enfants qui nous sont confiés car leurs parents, eux, sont au front. Si le groupe d’enfants est tout petit, l’équipe éducative est réduite elle aussi. Depuis quatre semaines, Malika, Celia et Raphaël s’adaptent à cette nouvelle organisation au jour le jour qui bouscule toutes nos routines. Vivre le moment présent est devenu plus que jamais notre devise. Un présent dans lequel il nous est demandé de rassurer, d’accueillir et d’accompagner chacun des enfants dans ce qu’il vit. Le reste de l’équipe se mobilise à distance et propose aux enfants, via un groupe whatsapp des vidéos avec des recettes de cuisine, des histoires, des idées de bricolages, histoire de rester en lien. Chaque jour se crée comme une nouvelle aventure et bien que nous ne sachions pas jusqu’à quand cela va durer, nous nous sentons prêts et motivés à faire de cette période particulière une histoire colorée qui va nous faire grandir… Et qui sait? peut-être serons-nous assez courageux pour remettre en perspectives nos vies de fous et imaginer un demain différent ?