Oron-la-Ville – Présentation de la nouvelle gare routière

Le projet se situe aux abords de la route de Lausanne, en face du Centre sportif

Jean-Pierre Lambelet | Le jeudi 27 août, la Municipalité d’Oron publiait dans ce journal la mise à l’enquête de « l’aménagement d’une gare routière pour les lignes de transports publics et scolaires ». L’enquête est ouverte du 29 août au 27 septembre 2020. Une présentation publique de ce projet a eu lieu lundi 14 septembre à l’aula du collège d’Oron-la-Ville, à 20 h. C’est devant une quarantaine de personnes que le municipal, Daniel Sonnay, en charge du dossier a développé les éléments qui ont conduit la Municipalité à étudier la construction d’une gare routière proche du futur collège. Ces différents éléments ont été présentés par Renato Nobre, ingénieur géomètre du bureau Gemetris SA mandaté pour l’étude, qui en a exposé les points principaux. L’étude de l’aménagement de la nouvelle gare routière concerne les lignes Carpostal 381/385/450, ainsi que la ligne TPF 258. Il porte sur la réorganisation des flux des transports publics et scolaires en prévision de la construction du nouveau collège d’Oron. A cette action se combinera le déplacement de l’arrêt qui se trouve au centre du village sur la place de la Foire (projet réalisé en parallèle à celui-ci). La route cantonale RC 701-B-P « Route de Lausanne » est un axe de base de type route principale par laquelle circule le trafic venant du canton voisin en direction de Lausanne. Environ 12 à 13’000 véhicules transitent chaque jour sur cet axe. Les aménagements routiers doivent tenir compte de la circulation des convois exceptionnels nécessitant le maintien de largeurs de route conséquents. La circulation peut facilement être perturbée par le passage sur voie à la gare de Châtillens, notamment pendant les horaires de pointe. Le projet se situe donc aux abords de la route de Lausanne, en face du Centre sportif d’Oron. Les aménagements routiers seront majoritairement construits sur le domaine public, le parking est prévu sur la parcelle du Centre sportif, propriété de la commune d’Oron. 

Le projet de la « Gare routière » doit répondre aux objectifs suivants, pour remettre à plat le concept de desserte de la localité́ d’Oron-la-Ville: 

• Le déplacement de l’arrêt de bus scolaires pour la dépose des écoliers, suite à la construction du nouveau collège d’Oron

• La suppression/déplacement de l’arrêt (Oron-Pralets) situé, avant la réfection de la route, devant le magasin COOP

• Le déplacement du terminus d’Oron-la-Ville, actuellement sur la place de la Foire, devant les toilettes publiques

• Permettre l’arrêt prolongé de certaines lignes des transports publics

• Supporter la desserte de 4 lignes régionales, ainsi que les bus scolaires dédiés au nouveau collège avec environ 800 élèves.   
A ce jour, le nombre de bus pour la desserte scolaire n’est pas encore connu

• La création de 27 nouvelles places de parc utilisées par les professeurs du nouveau collège

• Le remplacement des conduites d’eau potable et le remplacement ou réfection des conduites d’eau usée et d’eau claire qui étaient déjà prévus dans le Plan directeur

• L’adaptation de l’éclairage public 

• L’alimentation électrique du parking 

• La réalisation d’un cheminement piétonnier adapté et sécurisé pour le nouveau flux des écoliers. 

L’exécution de cette gare routière est d’importance majeure pour la commune d’Oron et les communes de la région qui utiliseront aussi le nouvel établissement scolaire dont l’achèvement des travaux est prévu pour la rentrée scolaire 2021-2022. Les aménagements extérieurs prévus devant le collège actuel supprimeront l’emplacement utilisé actuellement par CarPostal. Dans le but d’améliorer la sécurité des piétons, des cheminements ont été garantis sans interruption depuis les arrêts jusqu’aux établissements fréquentés par les écoliers. Des trottoirs adaptés font la liaison entre l’école, le Centre sportif et la desserte des transport publics. La suppression de l’accès direct depuis la route de Lausanne aux places de parc accroît la sécurité lors des grands flux de piétons en début et fin de classe. L’accès est maintenu uniquement pour les riverains dans une « zone piétonne » délimitée par une bordure haute et des poteaux flexibles. Dans un premier temps, il s’agira de s’occuper des diverses canalisations, puis de la construction des places de parc et au final de la « gare routière » sur la route de Lausanne avec un abribus. Diverses interventions concernant la mobilité douce, l’usage et la place des vélos dans le projet, les passages pour piétons, le cheminement sécurisé des écoliers, l’utilisation des places de parc ont trouvé réponses auprès des conférenciers, du syndic Philippe Modoux et du municipal des écoles Christian Bays.