Oron – Départ du pasteur Olivier Rosselet pour la Côte

Nous lui souhaitons une heureuse continuité et lui adressons nos remerciements

Gil. Colliard | Après avoir servi son ministère à la montagne, Olivier Rosselet quitte la plaine pour découvrir le Jura. Pasteur dans la paroisse d’Oron-Palézieux depuis 11 ans, il a éprouvé l’envie de voir autre chose, de se renouveler pour les quelques années de travail qu’il lui reste.

Olivier Rosselet et son chien Capsule

Un ministère placé sous le signe de la collaboration

Installé à la cure de Palézieux, depuis 2011, Olivier Rosselet a partagé la paroisse avec Jean-Jacques Raymond, arrivé peu de temps avant lui et aujourd’hui retraité. « Nous avons vécu une belle collaboration. Son attitude calme et posée et mon côté dynamique se sont bien complétés. Ce sera Jean-Jacques qui fera, sur ma demande, mon culte d’installation à Lussy-sur-Morges. Témoignage d’une belle relation ». Engagé à 50 % dans la paroisse et à 50 % pour la Jeunesse et le catéchisme dans la Broye, le pasteur a apprécié la région, sa vie partagée avec son épouse Véronique dans l’appartement de la cure, ses relations avec les habitants, avec le Conseil de paroisse, emmené par son président Bertrand Kissling, très engagé et prêt à participer aux différentes actions. « La paroisse va bien, les paroissiens son généreux. Nous aurions pu rester, prendre racine. Nous apprécions la taille humaine de la commune, les rencontres, la marche, la nature qui nous entoure. Mon épouse est également bien engagée dans la région, elle travaille à la ludothèque, fait des observations pour la station ornithologique de Sempach, entre autres. A la suite du départ de Jean-Jacques Raymond, le poste n’a été repourvu qu’à 30 % avec Florence Clerc Aegerter. Dès cet automne, la paroisse collaborera avec celle du Jorat. Chaque paroisse aura un ministre complété d’un ministre tournant.

Le besoin de trouver un nouveau souffle s’est fait ressentir, aussi nous avons accepté de nous installer à Lussy-sur-Morges, dans la cure, qui était pour nous une condition importante. Une petite commune de 600 habitants dans une région plus concentrée. Mon poste sera consacré à 100 % à la paroisse, qui regroupe les villages avoisinants, et au catéchisme. Je me réjouis de retrouver cette proximité, permettant de mieux côtoyer les familles » livre celui qui a apprécié la collaboration avec les autres communautés religieuses de la région, qui ont débouché sur des liens d’amitié.

Un choix de vie assumé avec bonheur et une énergie communicative

Olivier Rosselet a vu le jour à Corcelles-près-Payerne. Il a grandi dans une ferme avec sa fratrie. Il a d’abord effectué une formation d’informaticien à l’école d’ingénieur d’Yverdon. Après trois ans de travail à Zoug, il s’est engagé pour six mois en Afrique dans une école missionnaire. A son retour l’envie de s’impliquer dans l’église s’est imposée. Il épousa Véronique, qui l’attendait. Avec l’accord de cette dernière, le jeune homme fit une école biblique à St-Légier pendant une année. Là, son choix se porta sur l’Eglise réformée. Il opta pour la formation de diacre puis de pasteur en étudiant quatre ans à l’UNIL. Une période pendant laquelle, à part une petite bourse, ce fut le salaire de son épouse, éducatrice de la petite enfance qui contribua à faire bouillir la marmite. « Je lui suis très reconnaissant d’avoir accepté mon choix, car cela veut aussi dire une autre vie » souligne-t-il en précisant qu’à cette époque le jeune couple habitait à Palézieux-Gare et que durant sa formation, la paroisse le soutenait à hauteur de Fr. 100.-/mois. En 1997, il effectue une année de stage à Blonay avant de s’installer pour 14 ans dans la paroisse du Pays-d’Enhaut. Une belle expérience et l’occasion de sillonner tous les chemins pédestres pour ces amoureux de la nature. En 2011, arrivée à Palézieux. De sa collaboration avec Jean-Jacques Raymond, naîtra la création des « groupes de maison », réunions informelles, où chacun est accueilli en toute amitié dans le but d’un partage spirituel. Il y a eu le groupe chant, l’organisation de cultes pour les paysans, subissant de grosses difficultés, le groupe de catéchisme « Rencontre avec la Création » avec des visites pour apprendre à s’émerveiller de la beauté de ce qui nous entoure, ainsi que le groupe paroissial « EcoEglise » soucieux de l’environnement.

« Mon nouveau ministère débutera le 1er septembre à Lussy s/Morges. Mon culte d’adieu se déroulera le 17 juillet à 10h à au temple de Maracon. J’exprime toute ma reconnaissance à Dieu pour les 11 ans passés dans la paroisse d’Oron-Palézieux » conclut Olivier Rosselet à qui nous souhaitons une heureuse continuité et adressons nos remerciements.