Mézières – L’Abbaye fête ses 25 ans

Alain Bettex | On ne pouvait mieux célébrer le 25e anniversaire de l’Abbaye de Mézières. Malgré la pandémie, c’est la seule abbaye du Jorat qui a eu le courage et l’opportunité de faire la fête sous cantine cette année, malgré toutes les précautions imposées pour ce genre d’événement.Au départ en 1770, avec l’Abbaye des Fusiliers du Jorat, et en 1875 l’Abbaye des Sociétés militaires, c’est seulement en 1995, bien avant la fusion des communes, que les deux abbayes ont décidé de n’en faire plus qu’une, malgré quelques réticences. Cela a donné naissance à l’Abbaye de Mézières. Aujourd’hui, forte de ses 200 membres, dont 15 femmes, et avec ses 25 ans d’existence, l’abbé-président, Raphaël Pasteris, peut être à juste titre fier du résultat de cette fusion. On est en droit de souligner que sans la super organisation de la Jeunesse de Mézières, la fête n’aurait pas pu avoir lieu. Ses 30 membres ont œuvré sans relâche durant toute la semaine. En effet, dès le mercredi 2 septembre avec l’inauguration du nouveau drapeau de la Jeunesse et le match aux cartes, suivi jusqu’au dimanche 6 septembre, c’est sous une grande tente installée près du terrain de football que la fête a pu se dérouler. Si la commune de Jorat-Mézières donne une petite subvention pour l’installation de la tente, il faut bien se rendre compte qu’en cette période de cornavirus, les revenus des boissons et repas, l’animation musicale et la levée des danses ne suffisent pas à la société de Jeunesse de Mézières pour rentrer dans ses frais. C’est pour cela que l’Abbaye de Mézières devrait décider de combler le déficit de la Jeunesse. La fête a proprement parler s’est déroulée sur une cible « Abbaye » couronnant le roi du tir. Elle est imposée aux 80 tireurs et consiste en une passe unique de 5 coups, coup par coup, avec classement au total des points, appuyé par le coup centré. La cible « Union » couronnant le deuxième roi n’est pas obligatoire, elle est à tirer avant tout autre exercice ou passe. La cible « Mézières » s’adresse au troisième roi, c’est une passe de 3 coups sans interruption à l’addition des trois meilleures passes. La cible du 25e est aussi une passe de 3 coups sans interruption qui récompense le tireur qui n’aura pas fait de « pendule » sur un total idéal. Des prix en nature et des bons d’achats ont récompensé les meilleurs tireurs.

Résultats

Cible « Abbaye »

1. Jeannet Jean-Luc, Senior Vétéran, Fass 90, Mézières, 446, 96

2. Pasche André, Vétéran, Fass 90, Ferlens, 444, 96

3. Chappuis Christophe, Elite, Fass 90, Vuillens, 442, 100

Cible « Union »

1.
Pasche André, Vétéran, Fass 90, Ferlens, 263, 93

2. Desmeules Loïc, Elite, Fass 90, Carrouge, 255, 95

3. Stucki Danouzia, Junior -20, Fass 90, Les Cullayes, 253, 94 

Cible « Mézières »

1. Gindroz Gaëtan, Elite, Fass 90, Carrouge, 806, 264

2. Ruch Grégory, Elite, Fass 90, Ropraz, 796, 252

3. Hugentobler Denis, Senior, Fass 90, Ferlens, 793, 256

Cible 25e

1. Dévaud Hervé, Elite, Fass 90, Oron-le-Châtel, 13, 0

2. Schaer Joël, Elite, Fass 90, Mézières, 6, 1

3. Naegele Fabrice, Elite, Fass 90, Vulliens, 8, 1

Cérémonie de couronnement des rois
Le lauréat de la cible « Abbaye » et Roi du tir: Jean-Luc Jeannet