Merci aux tricoteuses !

Monique Misiego | Au moment où j’écris ces lignes, il neige dehors, il fait froid, mon chien ne s’est pas éternisé d’ailleurs. Et je me dis que je suis au chaud et que tous n’ont pas la même chance. Et ça, ça me gâchera toujours mon plaisir. Alors je tourne la tête, et je vois le sac que je viens de compléter qui contient des bonnets, des chaussettes, des écharpes, ce que j’ai reçu encore début janvier. J’avais fait déjà deux voyages depuis novembre. Je me promets de les apporter cette semaine. Et j’ai le cœur chaud… J’ai le cœur chaud parce qu’au moment où j’avais mis cette annonce, cet appel aux tricoteuses, je ne pensais pas avoir autant de succès. Ça n’a pas cessé depuis début novembre, pas une semaine sans que je ne reçoive du matériel. Et je me dis qu’il y a toujours un mal pour un bien. Que cette maudite Covid (pourquoi au féminin d’ailleurs) aura au moins développé la solidarité parmi nous, même si certains et certaines avaient déjà fait preuve d’empathie avant. Les grincheux disent que tout va redevenir comme avant quand nous serons sortis de cette pandémie. Je veux croire que non, que nous continuerons à nous préoccuper des gens qui vivent à côté de nous. Et ça me réchauffe toujours autant mon petit cœur sensible. Alors je voudrais, chères tricoteuses, vous remercier chaleureusement de votre aide, de vos œuvres, de toutes ces jolies choses qui vont réchauffer physiquement et moralement les gens qui dorment dehors. Parce que ce n’est toujours pas normal que des gens n’aient pas de toit. Et qu’à défaut des autorités politiques qui ne s’en préoccupent qu’au moment des élections, bon nombres d’associations veillent sur eux et font le maximum. Grâce à vous, j’ai pu remettre à l’association « l’armoire à couvertures » le matériel suivant :

•  125 paires de chaussettes

•  51 bonnets

•  57 écharpes ou tours de cou

•  1 gilet

•  2 manteaux

•  17 paires de mitaines

Alors du fond du cœur MERCI les TRICOTEUSES d’Oron et environs. Et prenez bien soin de vous!