Malgré la pandémie, le Lavaux Classic propose de renouer avec le monde de la scène

L’événement, qui a commencé le 4 juin au Temple de Cully, se veut plus intimiste que ses précédentes éditions.
Si les restrictions sanitaires obligent à s’adapter, le festival maintient une belle programmation.

Catherine Zoellig et Guillaume Hersperger devant l’entrée du Temple de Cully. Avec
ses 60 places autour des musiciens, le bâtiment religieux promet de belles sensations

Thomas Cramatte  |  La vie reprend gentiment dans le monde culturel. Nombre de places limité, port du masque obligatoire et usage de désinfectants, sont des éléments contraignants pour tout événement musical. Aux dépens des incertitudes liées aux mesures Covid, les organisateurs du festival dédié à la musique classique abordent une autre approche cette année. Plus accessible et plus locale, tout en restant exigeante, la programmation du festival présente une belle sortie culturelle. Avec une vingtaine de concerts répartis sur dix jours, le Lavaux Classic permet de renouer avec les sensations de la scène. Les spectateurs peuvent admirer les prestations des artistes au Temple de Cully et à la place d’Armes. « Afin de garantir la distanciation et le confort de nos visiteurs, nous avons disposé une soixantaine de places assises autour des musiciens », annonce la directrice du festival, Catherine Zoellig. Toujours dans le but de respecter les mesures sanitaires en vigueur, l’emplacement religieux est privilégié pour les solistes ou les duos. Dès ce soir, la Scène du lac (100 places assises) permet d’accueillir les compositions plus importantes, comme, par exemple, le quatuor Terpsycordes & William Sabatier en concert d’ouverture. « En cas de météo défavorable, la salle Davel nous permet de maintenir les concerts », ajoute la directrice.

L’édition 2021 présente également une nouveauté :

« Le Club Junior Lavaux Classic propose des ateliers dédiés aux enfants de 6 à 12 ans. C’est le point de départ de quelque chose que nous souhaitons développer ces prochaines années », informe Guillaume Hersperger, directeur artistique de la manifestation. Trois rendez-vous pratiques accueillent les jeunes mélomanes avec un programme sur mesure : concerts, spectacles, conférences et rencontres de jeunes artistes. « Les parents peuvent déposer leur enfant à un atelier et suivre un concert en parallèle », précise le programmateur. Pour cette nouveauté, deux ateliers sont assurés par les percussionnistes Mathias Cochard et Augustin Lipp. Le troisième est de son côté animé par le multi-instrumentiste Alexandre Cellier. Qu’il s’agisse des concerts ou du Club Junior Lavaux Classic, chaque réunion musicale nécessite une inscription de la part des spectateurs.

Concours musical

Cette troisième édition du concours Lavaux Classic a lieu les samedi 12 et dimanche 13 juin à la salle Davel de Cully. 24 étudiants de la Haute Ecole de musique (HEMU) ont envoyé leurs créations musicales au jury. « Neufs projets ont été retenus pour ces demi-finales », précise Guillaume Hersperger, instigateur de la compétition. « Ce concours a pour ambition de stimuler la créativité des étudiants de la haute école de musique ». A huis clos, le jury désigne les trois finalistes pour la finale du 7 septembre à Vevey.