Lutry – La Fondation Ecole de Mémise se dote d’une nouvelle place de jeu

Fondée en 1918, la Fondation Ecole de Mémise, spécialisée dans l’encadrement des enfants ayant accumulé un retard scolaire
et présentant des troubles légers de la personnalité et/ou du comportement vient de se doter d’une toute nouvelle place de jeux
pour le plus grand plaisir de ses élèves.

Les représentants du Conseil de Fondation, des donateurs et membres d’honneur se sont donnés rendez-vous dans le jardin de Mémise – Photo © Eric Moser

ERIC MOSER | En 1970, le domaine du Grand-Verger, à Lutry, s’est mué en école spécialisée pour enfants ayant accumulé un retard scolaire et présentant des troubles légers de la personnalité et/ou du comportement, la Fondation Ecole de Mémise. Créée en 1918, sous l’impulsion de deux femmes de pasteur, Mesdames Curchod et Bergier, soucieuses du sort de jeunes filles ayant de gros problèmes d’autonomie, ainsi que de la doctoresse Chatelanat, l’Association portera différents noms en fonction des lieux où elle sera établie. De 1918 à 1926, la Maison vaudoise d’éducation de la Mothe et, de 1926 à 1969, la Maison vaudoise d’éducation « Les Muriers » à Grandson.

Une association qui devient
une Fondation en 1990

Depuis qu’elle a pris ses quartiers à Lutry, l’Association a connu nombres de changements. Entre autres, la mixité des élèves en 1985. Auparavant, elle n’était réservée qu’aux jeunes filles. Puis, et surtout, en 1990, elle est devenue la Fondation Ecole de Mémise. Ses missions aussi ont évolué. Aujourd’hui, elle a pour but de dispenser un enseignement spécialisé à des enfants et adolescents présentant un retard scolaire important, associé, le plus souvent, à des troubles des apprentissages, du langage, de l’attention ou de la personnalité. Elle accompagne les jeunes qui bénéficient de sa prise en charge vers la vie active.

Idéalement placée au bord du lac, elle est dotée d’un somptueux jardin qui plonge vers le lac. Un endroit qui fait le bonheur des élèves lors de leurs moments récréatifs. La Fondation Ecole de Mémise a récemment agrémenté cet espace extérieur d’une magnifique place de jeux composée d’une tour multi-activités et d’une grande bascule. Plus qu’un endroit ludique, il s’agit également ici d’un véritable outil qui permettra aux élèves de développer, en toute sécurité leur capacités motrices.

Un jardin, le plus beau jeu
que l’on puisse offrir à un enfant

C’est donc mercredi 1er juin que l’inauguration de cette place de jeux a eu lieu. Ils étaient nombreux, les représentants du Conseil de Fondation, les membres d’honneur de l’école ainsi que les représentants des donateurs sans la générosité desquels ce projet de place de jeux, dont le coût avoisine les 80’000 francs, n’aurait pas été possible. Ils ont d’ailleurs été vivement remerciés, tour à tour, par Pierre-Albert Vial, président du Conseil de Fondation, Michel Wozinski, ancien directeur de l’école qui a vu la naissance de ce projet lorsqu’il était encore en activité et par Angelo Mancuso, son successeur. Ce dernier a commencé son discours par cette anecdote : « Un jour, l’un de ses amis lui a demandé quel était le plus beau jeu que l’on pouvait offrir à un enfant ? Un jardin ! » Les élèves de Mémise sont donc, aujourd’hui, doublement gâtés puisqu’ils peuvent profiter du merveilleux jardin à disposition, ainsi que de cette toute nouvelle place de jeux.

Des collaborateurs
qui œuvrent avec enthousiasme pour le bien-être des enfants

Angelo Mancuso n’a pas seulement remercié les donateurs. Il a profité de l’occasion pour rendre hommage à ses collaborateurs répartis dans plusieurs corps de métiers. « Il y a un travail interdisciplinaire assez conséquent et assez important à mener pour que tout se passe très bien ici. Nous avons, à la Fondation Ecole de Mémise, plusieurs corps de métiers. Nous avons donc des enseignants spécialisés, des thérapeutes, logopédistes et psychologues. Nous avons un médecin pédopsychiatre qui intervient régulièrement ici. Nous avons des éducatrices, éducateurs, stagiaires, une veilleuse. Nous avons une équipe d’intendance, d’hôtellerie. Nous avons une administration et une direction. Cela fait donc beaucoup de monde pour que tout fonctionne extrêmement bien. Toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs œuvrent avec enthousiasme, tous les jours pour garantir un travail de grande qualité ».

Si les officiels présents dans le somptueux jardin de la Fondation Ecole de Mémise étaient enthousiastes à l’idée de cette inauguration, les plus impatients étaient, à n’en pas douter, les élèves de l’école. En effet, c’est bien à eux que cette place de jeux est destinée. Eux qui peuvent bénéficier au quotidien des très grandes compétences des professionnels qui les encadrent et les accompagnent vers la vie active ont donc, dès à présent, une nouvelle raison d’aimer se rendre à l’école.