Bourg-en-Lavaux – Inauguration à la Tioleyre le 1er juin 2022 en présence de la championne Léa Sprunger

Jean-Paul Demierre, municipal et sa Vespa tente de gagner le 100m face à Léa Sprunger – Photo © JP Lambelet

JEAN-PIERRE LAMBELET  |  Il y avait une belle animation à la Tioleyre en ce mercredi après-midi du 1er juin malheureusement un peu terni par Madame la pluie qui a cru bon d’envoyer quelques ondées sur les participants et les athlètes.

Mais, il en fallait plus pour stopper l’inauguration d’une buvette-clubhouse toute belle et prête à accueillir toutes les sportives et tous les sportifs de Bourg-en-Lavaux souhaitant se désaltérer après un match de football, une partie de tennis, des entrainements d’athlétisme ou même une mémorable partie de pétanque.

Cette inauguration restera toutefois gravée dans les mémoires, car il s’y est passé un fait sortant totalement de l’ordinaire, une course de 100m entre une grande championne et la vespa d’un municipal.

Il faut remonter au samedi 17 juin 2017 pour comprendre cette bizarrerie de l’athlétisme vaudois. Ce jour-là, la commune de Bourg-en-Lavaux inaugure le nouveau centre sportif de la Tioleyre en présence du conseiller d’Etat Philippe Leuba. Dans sa jeunesse, ce dernier avait vu une course organisée entre le champion cycliste belge Freddy Maertens et un cheval attelé à un sulky et il propose au municipal Jean-Paul Demierre, qui assurait avoir fait 12’’7 secondes sur 100m avec sa vespa, de relever un défi presque similaire contre Léa Sprunger championne d’Europe sur 400m !

Comme les deux compères ont de la mémoire et ce que Philippe Leuba veut, il l’obtient… Il a convaincu Léa Sprunger de rejoindre la Tioleyre en ce 1er juin 2022 !

La course fut belle et haletante, mais finalement Jean-Paul Demierre a dû s’incliner devant plus forte que lui et sa vespa, il est vrai d’une courte roue…

En grande championne sympathique qu’elle est, Léa Sprunger a encore couru contre 4 jeunes athlètes du cru, 2 filles et 2 garçons, qui se sont remarquablement bien défendus.

Elle a aussi eu la gentillesse de signer des autographes et même le casque de son vaillant concurrent sur Vespa.

Et il était temps de quelques discours officiels, d’un beau bouquet de fleurs et d’un apéritif bienvenu.