Les Suisses ont consommé plus de vin durant le confinement

Gérard Bourquenoud  | Frappant ! Et pourtant c’est la réalité. Les Suisses ont consommé plus de vin durant le semi-confinement. Est-ce parce qu’ils ont dû rester à la maison ou peut-être pour éviter de devenir malade par le coronavirus qui, semble-t-il est allergique à l’alcool ? Il y a quelque chose de vrai puisque l’hydroalcoolique contient plus de 90 % d’alcool. Une étude a été réalisée par Changins et l’Ecole hôtelière de Lausanne avec le concours de l’European association of wine economists, sur le comportement des consommateurs de vins durant le confinement. Et surprise, un millier de personnes ont répondu à l’enquête. Près d’un tiers de la population s’est mise à boire régulièrement du vin avec la distanciation exigée,  alors que 67 % des personnes interrogées ont organisé des verrées en famille ou avec des amis. Les Romands et Tessinois sont plus de 80 % à avoir acheté leurs vins directement auprès des producteurs. Et moins de 60 % des Alémaniques ont fait de même. Même si la consommation du vin a été plus importante durant le confinement, trois quarts des répondants n’ont pas acheté d’alcool depuis le début de la crise sanitaire.    

La dégustation des vins chez un producteur est toujours un moment agréable / Photo © Gérard Bourquenoud