Le syndic Cédric Matthey confiant en la législature suivante

Cédric Matthey, syndic de Servion

Jean-Pierre Lambelet  |  Dans les communes vaudoises, tous les cinq ans, le mois de juin annonce en quelque sorte l’arrivée d’un « printemps politique » qui voit la venue dans les Conseils communaux et les Municipalités de nouvelles têtes pleines de bonne volonté et d’enthousiasme pour venir servir leur commune durant une législature de cinq ans à partir du 1er juillet.
Et bien sûr qu’il y a aussi tous les « anciens » qui sont là, fidèles et toujours passionnés avec l’envie de continuer à apporter à leurs concitoyens une part active dans l’organisation communale.
C’est le cas de Cédric Matthey, municipal depuis 2006 et syndic depuis le 1er juillet 2015 qui s’apprête à repartir pour un tour, plus motivé que jamais.
En tant que bon Loclois et Neuchâtelois d’origine, en 1956 il devait donc impérativement naître un 1er mars, date de la fête du jour de l’indépendance neuchâteloise. Il passe son enfance au Locle et suit un apprentissage de mécanicien de précision pour ensuite entrer au service de la Confédération pendant 13 ans comme garde-frontière.
Et c’est bien sûr un 1er mars en 1990 qu’il s’engage chez Motorex jusqu’au 31 mars 2021. Décidément le mois de mars lui colle à la peau !
Donc, ce jeune retraité peut maintenant se consacrer tout à loisir à sa commune de Servion et il est prêt et plein d’idées pour la prochaine législature
Comme les finances communales se portent bien, il lui paraît extrêmement important de conserver la stabilité financière déjà acquise depuis de nombreuses années, d’autant plus que d’importants travaux attendent la Municipalité lors de la prochaine législature, en voici quelques exemples :
• Dès mars 2021 : la réfection de la route cantonale en traversée du village de Servion (axe Mézières – Forel) avec la création de nouveaux arrêts de bus, d’un rond-point, de trottoirs, d’un éclairage public, etc.
• La refonte des plans généraux d’affectation (PGA) et des règlements des constructions des deux villages.
• La réfection de la route cantonale en traversée du village de Les Cullayes (axe Mézières – Mollie-Margot), incluant son assainissement (collecteurs des eaux usées et eaux claires).
• Maintenir, entretenir le patrimoine communal (bâtiments, routes, etc.)

Les villages de Les Cullayes et de Servion sont constitués, en grande partie, de maisons individuelles avec leurs propres espaces de détente. Cependant, il lui paraît important de continuer l’embellissement de zones de détente et de rencontres communes afin de rapprocher les concitoyens.
De même, pour les aînés, contribuer à les aider à se rencontrer afin de pouvoir partager des moments de convivialité. Parvenir à leur mettre un local à disposition serait un véritable atout.
Et pourquoi pas encore améliorer la transmission des informations entre la Municipalité, les membres du Conseil communal et la population au travers des réseaux sociaux. Une idée à étudier.

La bonne entente et la parfaite collégialité qui règne entre les membres de la Municipalité, les collaboratrices et collaborateurs, ainsi qu’avec le Conseil communal sont une priorité importante pour une gestion saine et efficace de la commune.
Il remercie chacune et chacun pour la confiance accordée en leur souhaitant « bon vent » pour cette nouvelle législature.
Et dès que du temps libre se profilera à l’horizon dans son agenda, avec son épouse Sylvana, ils ne manqueront pas de grimper dans leur bus-camping pour parcourir notre beau pays et faire du VTT et de la marche.