Le Cully Jazz Festival troque le printemps contre le mois d’août

                               

  

Thomas Cramatte  |  Les organisateurs font face à d’importantes inconnues quant à la possibilité de se réunir au mois d’avril. Si le rassemblement culturel rime habituellement avec l’arrivée du printemps, cette 39e édition est pourtant prévue du 20 au 29 août. 

Décision du moins pire

« Au début de l’automne dernier, nous étions encore confiants quant à produire le festival en avril, même avec une réduction de l’ordre de 70 à 90 % du public », explique le co-directeur, directeur artistique et responsable de la programmation, Jean-Yves Cavin. Mais en voyant l’évolution des mesures sanitaires, le comité d’organisation du festival a décidé de revoir sa copie afin de maximiser les chances d’accueillir les amoureux de musique. « Nous ne voulions pas non plus faire une croix sur 2021 ».

Pour rappel, la première vague du virus avait contraint l’annulation pure et simple l’an dernier. Mais grâce à la solidarité des partenaires économiques et du public, la santé financière du festival avait pu être maintenue. Ces derniers avaient alors refusé le remboursement de leur billet et de leurs participations financières. « Nous avions promis que dès que cela serait possible, nous organiserions quelque chose, comme à la place d’Armes en juillet. A l’heure actuelle, nous avons encore besoin de temps et de visibilité pour aller de l’avant », souligne le co-directeur. Du côté des programmateurs, le mois d’août est la meilleure période pour cette 39e édition. « Nous voulions organiser cet événement le plus tard possible afin de bénéficier des mesures sanitaires les plus satisfaisantes ». 

Si le festival 2021 est réduit et, désormais, estival, les coordinateurs de l’événement sont arrivés au compromis de la fin août pour ne pas prétériter l’édition suivante. « Nous commençons habituellement à travailler six mois avant chaque festival », précise Jean-Yves Cavin. Car malgré une édition assurément singulière, les responsables de l’événement espèrent bien renouer avec la
normalité en 2022.

Adaptations au jour le jour

Toujours en raison des inconnues sanitaires, la programmation n’est pour l’heure pas encore connue. Même si les musiciens locaux et européens auront la part belle de cette année : « Il n’y aura probablement aucun artiste américain qui tournera en dehors de leurs frontières. » 

Dans sa configuration normale, le Cully Jazz organise environ 140 concerts. Mais la 39e édition, si elle peut avoir lieu en août, devrait accueillir près de quarante prestations musicales. Un chiffre qui est lui aussi amené à évoluer en fonction des restrictions sanitaires. « La grosse question est de savoir si nous pourrons organiser des concerts en intérieur. Si cela n’est pas possible, nous adapterons les scènes extérieures pour accueillir plus de concerts », précise le directeur artistique. 

Cette édition réduite se concentrera donc sur des scènes à ciel ouvert et éphémères, même si les salles du Next Step et du Temple pourraient tout de même accueillir une série de musiciens selon les futures annonces de la Confédération. Si actuellement, la 39e édition n’est pas encore assurée, les organisateurs restent optimistes et sont encore prêts à adapter la manifestation. 

« Nous sommes ouverts à beaucoup d’adaptations pour réaliser le festival, tant que celui-ci reste à Cully ! »