Le Cully Jazz Festival dans l’incertitude

Thomas Cramatte | Malgré l’assouplissement récent des mesures sanitaires (rassemblement de plus de 1000 personnes), l’année prochaine reste toujours incertaine pour les organisateurs d’événements. Prévu au début du printemps, le Cully Jazz Festival avait ouvert en mars dernier le bal aux annulations en série. Bout d’Brousse, Montreux Jazz, Paléo, tous sont aujourd’hui dans l’incertitude pour leur édition de l’année prochaine. « A l’heure actuelle, une chose est sûre, 2021 sera amoindrie et ne ressemblera pas aux précédentes éditions », explique Jean-Yves Cavin, directeur du Cully Jazz Festival. Afin d’envisager la future année, les organisateurs n’ont d’autre choix que de faire confiance au canton, car c’est lui qui délivre les autorisations. Seul bémol, ce dernier peut également la retirer à tout moment. « Une particularité qui amène son lot de risque. Car en cas d’annulation au dernier moment, l’Etat ne prévoit aucune indemnisation ». Un rendez-vous musical accueillant plusieurs dizaines de milliers de personnes se prépare longtemps à l’avance. Pour Jean-Yves Cavin et son équipe, les conséquences d’une annulation seraient désastreuses. Si l’avenir n’est pas très optimiste, ils se donnent jusqu’à cet hiver afin de prendre une décision ou d’adapter la manifestation.