Le chant de l’étrave

Christiane Bonder | Episode 8 – Quelques anecdotes en cours de voyage: Maroc et Iles Canaries

Au Maroc
Les avantages: en voyageant à bord de sa propre «maison flottante» sont nombreux: emmener des enfants en bas âge, consommer sa propre nourriture, une hygiène préservée, le choix quant aux endroits où l’on veut séjourner, un minimum de confort assuré (sauf en cas de gros temps !…), frais d’hôtel évités avec, cependant, vue assurée sur la mer…
Les inconvénients: amarrés dans un port, nous souhaiterions parfois visiter l’intérieur d’un pays. Le bateau peut alors être ressenti comme «un boulet au pied» puisqu’il est impossible de le laisser sans surveillance. Un coup de chance à Tanger de retrouver Evelyne sur Marie-Thérèse. Elle gardera Olivier, nous son fils Damien et nos bateaux réciproques, ce qui nous permettra, de part et d’autre, de bouger un peu et de faire quelques escapades…

Le cap Spartel
Un balluchon chacun, de l’eau, un bocal de farineux à la tomate à réchauffer et nous partons à pied pour le cap Spartel. Nous traversons de grandes forêts d’eucalyptus, longeons un immense domaine que défrichent des indigènes pour y construire le palais d’un prince arabe. Arrivés au phare, c’est une vue sur l’Atlantique à vous couper le souffle qui s’offre à nos regards ébahis… Au soleil couchant, nous empruntons un petit sentier qui dégringole du phare jusqu’à la mer et, sur la vaste plage qui nous servira de lit, nous mangeons nos farineux. Les yeux pleins d’étoiles dans ce grand silence entrecoupé par le bruissement des vagues rampant sur la plage, nous nous endormons. Notre petite chienne Bricole dort à nos côtés. Vers deux heures du matin, la voilà qui aboie… Quelle n’est pas notre stupeur d’être aveuglés par la lumière d’une torche dirigée sur nous par un gars braquant son fusil… Erik a vite fait de retenir
Bricole et d’attester que nous ne sommes pas de vils trafiquants. Quelques cigarettes sorties d’un paquet suffisent à calmer le garde-côte. Après s’être émerveillé devant la barbe d’Erik, l’homme imberbe poursuit son chemin. Nous en sommes quittes pour une belle peur… Le lendemain, les callas cueillis au retour dans les prés surplombant la mer ressemblent à un envol d’oiseaux blancs dans un coin du carré…
Avant de quitter Tanger, nous faisons nos provisions de nourriture et achetons quelques paquets de cigarettes. Ces dernières étant percées par de petits vers, nous devrons jouer de la flûte pour pouvoir en tirer, non pas de la musique, mais un peu de fumée…

Iles Canaries

Les ports sont souvent très sales et, en quittant celui de Las Palmas, une couche de mazout haute de 10-15 cm reste collée tout autour de la coque…

L’«Etoile de Lizieux», un bateau de pêche breton transformé en voilier, est amarré à Porto Rico. Deux gars bourrus, l’air peu engageant, roulent des mécaniques à bord, bardés de tatouages. Un container tombé d’un cargo flottait sur leur trajet Tanger-Canaries. Ils l’ont ouvert et distribuent les sucettes récupérées à tous les enfants qu’ils croisent…

C’est aux Canaries que nous nous faisons vacciner contre la fièvre jaune et commençons la prophylaxie contre le paludisme. La Nivaquine pour le Sénégal, puis le Fansidar pour la zone très infectée de la Guinée-Bissau.

En quittant les Canaries, je surprends le premier cafard à bord sur la table du carré… La bête mesure 4 cm au minimum… Bab est à la barre, je lui crie:
– Bab ! Sur la table, un cafard gros comme ça !!!
– Bein… tue-le !
– J’peux pas !
– Bein… laisse-le…
Le fait d’imaginer le bruit de la carcasse que j’écrabouille… impossible, j’en suis paralysée… Ce sera le début d’une lente invasion dont nous aurons peine à nous débarrasser. Un cafard se sera enfilé dans l’un de nos paniers alors que nous faisions des courses au marché.
Dans un livre écrit par Michka, une navigatrice de référence en ce qui concerne «les trucs et astuces» propres à la vie en mer, je trouve la recette miracle qui nous débarrassera de ces hôtes indésirables. C’est un mélange d’acide borique et de lait condensé sucré à répartir par petites doses dans des godets, hors de portée des enfants et des animaux. La qualité de nos nuits en sera vite améliorée sans ces insectes qui grignotaient jusqu’à l’isolation placée entre la coque et les parois intérieures…