Lavaux Patrimoine mondial inquiet

Faire vivre ce lieu en accueillant des expositions et autres animations

Thomas Cramatte | L’Association Lavaux Patrimoine mondial (LPm), en charge de la gestion du site, inscrit au patrimoine mondial est en danger. Voilà 13 ans que le vignoble en terrasse est inscrit à l’Unesco, encourageant ainsi le canton de Vaud et ses acteurs à valoriser cette région unique. En 2016, LPm avait bénéficié d’un soutien financier de 400’000 francs répartis sur cinq ans pour l’élaboration et la ratification de la charte. Quatre ans plus tard, le 23 juin 2020, une demande de financement de 100’000 francs par an a été adressée à l’Etat de Vaud afin de ne pas mettre en péril l’Association et l’inscription à l’Unesco. Un soutien raisonnable pour l’Association car il représente environ 20% du budget annuel. « Malgré cela, cette lettre est restée sans réponse », précise Michel Chavanne, président de LPm. Le député PLR Marc-Olivier Buffat se dit inquiet de cette non-réponse. « Lavaux possède un patrimoine culturel et archi-
tectural important qui mérite un soutien ».
Depuis la création de l’association, plusieurs projets d’envergure avaient vu le jour. Pour le printemps 2021, la directrice, Jeanne Corthay, souhaite développer un centre d’interprétation à la maison Buttin-de-Loës à Grandvaux. Le but est de faire vivre ce lieu en accueillant des expositions et autres animations. « Nous sommes inquiet pour le futur de l’association et du vignoble car il est primordial d’assurer la pérennité de LPm et l’inscription de Lavaux à l’Unesco », communique le député PLR Marc-Olivier Buffat. Afin d’obtenir des précisions, le député a déposé une interpellation mardi 29 septembre au Grand Conseil afin d’obtenir un soutien à hauteur de 500’000 francs.