Jamais le groupe de course à pied oronais n’avait connu une aussi longue interruption

C’est reparti pour les entraînements

Thomas Cramatte | Les mesures de distanciation sociale assouplies depuis le 11 mai, les clubs de sport reprennent du service. Nous nous sommes immergés dans un entraînement en temps de virus et de distances minimales. Pour fêter ce retour à la normale, le groupe de course à pied TeamO’run Trail (anciennement AthleticaOron) nous a conviés à sa première sortie postcovid. 

Pascal Berger tout sourire suivi d’Angélique Neyroud lors de leur sortie du 11 mai

Plaisir de l’effort

Réjouissance et sourire accompagnent les coureurs présents devant le Centre sportif d’Oron-la-Ville. Pour eux, comme pour beaucoup, les deux derniers mois ont été durs. Depuis l’instauration des mesures sanitaires, la pratique d’activités sportives était déconseillée. Deux mois d’arrêt complet pour éviter tout risque d’accident durant cette période de surcharge hospitalière. Mais cette fois, ça y est, les sportifs peuvent rendosser leurmaillot et baskets et partir à
la conquête des courbatures, sans passer pour des hors-la-loi. Pour AthleticaOron, le mois de mars est devenu symbolique. Initiée par deux amis, c’est le 7 mars 2016 que la première sortie a lieu. Hervé Caillet et Vincent Margot sont tous deux des amoureux de la foulée, mais ils ignoraient avoir à interrompre leur rassemblement pendant une si longue période. « Même pendant la saison hivernale, nous continuons à nous voir. On pratique d’autres sports ensemble et il y a aussi l’apéro de Noël », raconte Angélique Neyroud qui a rejoint l’aventure à ses débuts. Pour célébrer leurs quatre bougies, AthleticaOron change de nom pour devenir Team O’run Trail. Une dénomination qui correspond plus à l’identité actuelle du groupe. Car derrière ces fanatiques de la foulée, se cachent des amoureux de la nature et des grands espaces. 

Simple et naturel

Une heure, c’est le temps d’une sortie classique. Par alternance, les lundis et les mercredis, les lieux de départ varient pour partir à la rencontre des sentiers régionaux. Pour ce reportage, le bois du Chaney à Oron-la-Ville simplifiera la prise d’images et le respect des distances minimales. « On doit toujours être séparé de deux mètres et ne pas être plus de cinq personnes par groupe », rappelle Vincent Margot avant de se diriger vers le bois. Cette première sortie sous la bannière Team O’run Trail n’échappe pas à la règle. Une ambiance décontractée et bon enfant règne. Sans chichi, le groupe de passionnés s’organise via l’application de messagerie instantanée whatsapp. « C’est tellement simple de juste avoir à se manifester sur un groupe whatsapp plutôt que de devoir remplir un formulaire d’inscription. Si tu veux participer à une rencontre, il suffit de le dire et de se rendre au lieu de rendez-vous », nous enseigne Angélique Neyroud. Pour rester cohérent avec la philosophie du groupe, Team O’run Trail est complètement gratuit. 

Activités variées

Les amateurs de l’effort ne s’arrêtent pas à la course à pied. Régulièrement, ils se retrouvent le week-end pour découvrir les joies procurées par d’autres pratiques sportives. « S’il y a trop de neige pour courir, on se voit régulièrement en hiver pour une sortie en ski de randonnée », déclare Hervé Caillet. Hormis le ski de peau de phoque, ces amoureux des beaux espaces pratiquent la marche en montagne, le VTT, etc. « J’aime rejoindre le groupe pour compléter mon entraînement de volley. C’est aussi l’occasion d’amener de nouveaux participants dans mon club de Jorat-Mézières », communique Pascal Berger. Pour aller encore plus loin, certains participants prennent le départ à des courses de running. Toujours dans une atmosphère familiale, franchir une ligne d’arrivée permet d’augmenter la satisfaction d’un bon entraînement et de sortir de sa zone de confort. Si la majeure partie des courses sont annulées en raison du coronavirus, cela n’empêchera pas aux participants du groupe oronais de garder le sourire.

Pour se sentir bien

Les personnes présentes lors de cette sortie de reprise sont unanimes, pratiquer du sport permet de se sentir bien dans ses baskets. Se vider la tête du tumulte quotidien, que cela soit en période extraordinaire ou en temps normal, le sport permet de joindre l’utile à l’agréable. Si, pour beaucoup, le confinement rime avec « grosfinement », un entraînement d’une heure hebdomadaire permettra de retrouver une bonne condition physique et de repartir au travail avec l’énergie suffisante. 

Team O’run Trail gratuit et sans inscription via Facebook – Par téléphone Hervé Caillet : 078 718 29 78 – Durée des sorties : 1 heure – Pour participer, il faut avoir une base de 8km/h – Sorties limitées par groupes de 5 personnes