Fréquence Oron, le RadioBus diffusera en direct

Jeudi 17 et vendredi 18 juin prochains de 7h à 16h30, la place de la Foire d’Oron-la-Ville sera animée par des chroniques concoctées et proposées en direct par les élèves de l’Etablissement scolaire primaire et secondaire d’Oron-Palézieux, au moyen du RadioBus.

Le RadioBus sera sur la place du marché

4 classes au micro et à la régie

Gil. Colliard  |  Le projet  RadioBus avait enthousiasmé les enseignants, lors de son lancement, il y a plus d’un an. Mais la Covid faisant son œuvre de sape avec ses interrogations et cet avenir incertain, le concept avait failli mourir dans l’œuf. Pourtant 4 classes ont tenu bon et continué à préparer des émissions qui seront diffusées en direct et en podcast. « Par groupes de deux, les élèves, âgés de 10 à 12 ans, ont préparé des chroniques de leur choix, sur des thèmes aussi variés que: animaux, métiers, jeux vidéo, cuisine, pays, football, etc. qu’ils présenteront au micro, en direct dans le RadioBus, avec des instants musicaux intercalés entre les productions. Les enfants sont très motivés et se réjouissent d’être au micro puis de passer de l’autre côté de la vitre, en régie pour assurer la bonne marche de l’émission. Nous avons fait tout un travail sur la manière de s’exprimer, c’est un joli projet » commente Chrystell Frioud, dont la classe sera de la partie. 

Rappelons que RadioBus est un concept de radio en milieu scolaire mis en place en 2002 par la Haute école pédagogique du canton de Vaud HEP en partenariat, dès 2006, avec la direction générale de l’enseignement obligatoire du canton de Vaud, DGEO, qui comprend d’une part l’ensemble des canaux de diffusion des émissions et d’autre part l’ensemble des moyens de productions (RadioBus et RadioBox) permettant aux établissements scolaires de produire des émissions radio.

En fonction de la météo, des bancs seront disposés sur la place pour inviter les auditeurs à faire une halte. Une belle expérience qui récompense tout un travail de préparation. Et même si un petit moment de fébrilité risque d’étreindre les jeunes présentateurs au moment de prendre place derrière le micro, ils vont assurer !