Elections communales à Oron – La campagne électorale est lancée

En mars dernier, les 302 communes constituant le canton de Vaud ont opéré leurs élections communales.
Si ces dernières ont pris fin et que leurs représentants sont d’ores et déjà connus, il en va autrement pour la commune d’Oron et d’Essertes. Car en raison de leur fusion en novembre dernier, les élections communales ont été repoussées à cet automne. Mais depuis le début de cette semaine, la campagne électorale est lancée.

La séance d’information du mardi 1er juin s’est déroulée à la cafétéria du Centre sportif d’Oron-la-Ville

Thomas Cramatte  |  Si les préfets des dix districts du canton assermentent les nouvelles autorités communales en ce moment même, le futur visage de la commune d’Oron ne sera connu qu’en fin d’année. La faute à la récente fusion entre Essertes et Oron qui a décalé les élections communales en deuxième partie d’année. Ainsi, les greffes des deux législatifs ont dévoilé lors d’une séance le calendrier des consultations à venir (voir encadré). Les dépôts des listes pour les élections du Conseil communal et à la Municipalité sont ouverts à partir de la première semaine d’août, et ce jusqu’au lundi 9 août à midi. « Pour l’heure il est encore trop tôt pour faire d’éventuels pronostics. Mais il y aura certainement deux tours pour les élections municipales », explique le greffier d’Oron, Jean-Daniel Graz.

Hormis le report des élections à cet automne, une autre particularité concerne la Municipalité, car les élections des communes d’Essertes et d’Oron vont former qu’un seul arrondissement : « C’est-à-dire que les citoyens d’Oron peuvent voter pour un candidat d’Essertes par exemple », précise Jean-Daniel Graz en soulignant que l’inverse est également possible. En fonction de la convention de fusion, cette caractéristique n’est pas en vigueur pour les élections traitant du Conseil communal. « Oron va élire 60 conseillers communaux, tandis que cinq sièges sont disponibles pour Essertes. Cela garantit sa présence au sein de l’organe politique pour cette législature ». La nouvelle venue à la commune d’Oron travaillait par le biais de son Conseil général, Essertes votera pour la première fois et pour cinq conseillers via le système proportionnel : « C’est un peu particulier, car les élections selon cette manière de faire concernent habituellement les communes de plus de 3000 habitants », commente Jean-Daniel Graz en souriant. Pour résumer, les élections municipales œuvrent par le système proportionnel en deux tours, tandis que celles concernant le Conseil communal s’effectuent inévitablement en un seul tour.

Qui ?

Lors de la séance du 1er juin dernier, plusieurs groupements et partis politiques étaient représentés par une personne de contact. Yoan Hunziker, était ainsi présent pour le groupement PLR, UDC et Indépendant de droite. Le PS et Sympathisants étaient également de la partie en la personne de Jean Mancini et Florian Meyer représentait Grindor. Grande nouveauté, le parti Les Verts était représenté par Sandra Feroleto. Pour tout renseignement complémentaire, les deux greffes municipaux et ces personnes de contacts se tiennent à disposition.