Edition spéciale

Des sujets qu’on aime voir et d’autres qui nous inquiètent. Une tentative de faire le point, histoire de recomposer le narratif de ces thématiques anxiogènes et fuestionner nos certitudes. Car si les certitudes restent, le débat ne peut avoir lieu et l’information ne trouve aucune utilité. Le non à l’initiative trop brutale sur les pesticides semble bien acquis dans notre région. Mais nul doute qu’il faudra bien s’y repencher d’ici au scrutin du 13 juin afin de pouvoir se faire une idée équilibrée à défaut de réussir à l’objectiver. Pour l’heure deux vignerons et un agriculteur en ont débattu, le compte rendu de leurs réflexions est à retrouver dans nos pages. Autre sujet qui prête à confusion, l’évolution technologique des communications, la 5G. Un thème qu’il ne fait pas bon soulever lors des soirées grillades entre amis. L’inquiétude est palpable dans nos contrées. Nous nous penchons sur cette anxiété naturelle et si humaine devant l’impossibilité de discerner l’info de l’intox. Nous tentons aussi d’autre part de soulever le voile en lançant non seulement un éclairage sur les diverses technologies elles-mêmes, mais aussi sur le processus législatif et les routines obligatoires de la mise à l’enquête. Noeud gordien s’il en est ! Le moratoire est toujours en cours et aucune date butoir n’est réellement définie. Des « zones test » sont en place où l’on observe l’impact. Les lobbies font leur travail par une redéfinition des règles de calcul. Notre journaliste y a laissé quelques neurones à force de faire fonctionner toute une variété d’ondes… Enfin, les élections communales sont terminées. Nous ne connaissons pas pour l’heure l’attribution des dicastères, mais la législature 2021-26 pointe le bout de son nez. Les syndiques et syndics dévoilent (ou pas) à quoi devrait tendre le district pendant cette période future. Un agréable exercice d’intercommunalité réelle. Arriverions-nous à la fin de l’éternelle guerre de clocher ?…