Dernière chance pour le Rallye de Palézieux

Le rassemblement se déroulera finalement du 25 au 29 août

Thomas Cramatte | Les manifestations régionales n’ont pas eu d’autre choix que de reporter leur représentation l’année dernière. Malgré la présence
continue du virus et l’assouplissement des restrictions sanitaires, le rassemblement de Palézieux reste dans l’incertitude pour 2021.

Il ne reste que les finitions à effectuer pour recevoir les visiteurs. Comme ici, la passerelle
permettant de rejoindre le Tas des Mines au bâtiment central qui doit encore être achevée

Rallye de Palézieux

L’événement de Châtillens (Tas des Mines) avait d’abord subi un premier report d’une année. Initialement prévu du 27 au 31 mai 2020, puis du 19 au 23 mai 2021, le comité d’organisation du Rallye a récemment annoncé que le rassemblement se déroulera finalement du 25 au 29 août. « En vue de la situation sanitaire actuelle, ces dates nous permettent de maximiser les chances d’organiser une fête proche de ce qui était prévu avant l’arrivée du Coronavirus », explique Alain Chamot, président de la manifestation. « Pour nous, ce sera en août ou jamais », souligne le responsable des relations publiques. Car passé ce délai, les constructions existantes ne permettront plus de garantir la sécurité du site. Au tas des Mines, les trois bâtiments constituant la future manifestation témoignent de l’engagement des membres du Rallye. « Nous sommes quasiment prêts à recevoir les visiteurs, seules quelques finitions sont à réaliser avant de conclure la totalité des travaux ». Si cela est un réel avantage pour les organisateurs, cette avancée est également synonyme d’une pression supplémentaire : « Nous avons beaucoup d’argent dehors. Notre objectif est d’atteindre l’équilibre financier, et ce, peu importe le futur du Rallye ». Comme toutes les structures œuvrant dans le monde de la culture, les sociétés de jeunesses organisatrices d’événements font actuellement face à de nombreuses inconnues.

Troisième report

Habituellement, on retrouve un événement affilié à la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes (FVJC) toutes les deux semaines durant les beaux jours. Si le virus a passablement modifié ce rituel, la saison des Girons et des tirs cantonaux est bel et bien ouverte. Car malgré les incertitudes quant aux rassemblements de plus de cinq personnes, l’agenda des manifestations fédérées est déjà bien rempli : « Nous avons observé un battement de près d’un mois entre le Giron de la Broye et les tirs cantonaux clôturant la saison. Cela a permis de se mettre d’accord avec la FVJC afin de fixer ces nouvelles dates », souligne le président du Rallye. Ainsi, la manifestation de Châtillens est la seule affiliée à la FVJC à avoir été autorisée à modifier sa représentation : « Plus le temps passe, plus les chances de pouvoir organiser notre manifestation sont grandes ». Malgré cette vision optimiste, il est toutefois important de rester réaliste quant à la situation actuelle. C’est la raison pour laquelle le comité d’organisation se prépare à l’éventualité d’une annulation complète. « La personnalité optimiste des jeunesses permet de tenir le coup malgré les restrictions et le manque de soutien cantonal ». Voilà maintenant plus de deux ans que les membres du Rallye travaillent sur leur événement. Alain Chamot est ainsi devenu le président collectionnant la plus longue durée d’activité au sein d’un comité d’organisation : « Un record dont je me serais bien passé », avoue avec humour l’habitant de Palézieux.

Contrôle des flux

« Dans le monde de l’événementiel et de la culture, il faut imaginer plusieurs scénarios pour pouvoir accueillir des visiteurs ». Si la FVJC n’exige pas nécessairement des mesures Covid-19 sur les lieux des manifestations, ce sont aux organisateurs d’adapter ces dernières. Au Tas des Mines, le comité table sur plusieurs scénarios : « Nous pensons par exemple à limiter le nombre d’entrées quotidiennes, via un système de prélocation sur le site internet de la manifestation ». Mais pour être viable, la manifestation devrait recevoir 1000 curieux par jour. Si pour l’heure, les organisateurs penchent sur d’autres scénarios afin de rendre la fête toujours plus belle, ces nouvelles dates sont un bon pas en avant et permettent ainsi aux adeptes du Rallye de garder la motivation des troupes.

Le Rallye de Palézieux fait la part belle à l’Irlande. Une thématique choisie voilà bientôt trois ans