Délocalisation

La rançon de la gloire. Les premiers impacts du coronavirus se font sentir localement. Jusqu’ici l’épidémie était surveillée mollement et de loin, mais son improbable transmission l’a menée à nos portes. La pandémie qui cachait son nom est bien chez nous et méritait une réaction à l’échelon national. La Confédération n’a pas attendu et nous ne pouvons que féliciter ces premières  mesures prises. Bien que certains fans de sport et certaines féministes crient à l’excès, l’adage «prévenir vaut mieux que guérir» s’applique. Il est plus que jamais d’actualité. L’impact financier est grand pour certaines manifestations mais avec un peu de distance il faut bien admettre la nécessité de cette décision. Nous serons plus intelligents après… L’impact de la décision fédérale a été immédiat pour les Brandons de Payerne et le Salon de l’Auto, annulés sans autre forme de procès. L’impact sur l’économie est plus lent et commence tout doucement à se faire sentir. La mise en veille de la Chine – mesure autrement plus brutale que celle prise en Suisse – aura des conséquences notables. Hormis le point positif d’un arrêt total de la pollution atmosphérique chinoise, le bilan risque d’être très lourd à porter pour nos industries petites et grandes mais il est encore bien trop tôt pour pouvoir en prendre la mesure. Toutefois, c’était à prévoir. Grand-mère disait qu’il ne fallait jamais mettre tous ses œufs dans le même panier. C’est pourtant ce que toutes les entreprises globalisées ont fait, elles ont délocalisé la production. Dans un même temps, le savoir-faire a aussi émigré vers ces pays fragiles et à moindre coût. Faut-il s’étonner maintenant que nous soyons pieds et poings liés face à ces fournisseurs? Le «produire local» n’est pas qu’une sympathique tendance bobo, verte ou «planètophile» pour semi-riches en recherche de bonne conscience. C’est une absolue nécessité pour toute communauté qui veut rester indépendante. Le coût de la compréhension est à nos portes, la pilule sera difficile à avaler même pour se guérir du Covid-19…