Comptes exceptionnels et création d’un dicastère « développement durable »

Conseil communal d’Oron du 22 juin

Jean-Luc Schaar, président sortant et Fabrice Chollet, nouveau président / Photo © Gil. Colliard

Gil. Colliard  |  Pour sa première séance, lundi 22 juin, après l’entrée des restrictions liées à la Covid-19, le Conseil communal d’Oron avait 15 points au menu de son ordre du jour. Les délibérations se sont tenues à la salle polyvalente de Palézieux-Village, permettant ainsi le respect des mesures de distanciations.

Nouvelles assermentations et communications de la Municipalité

Après avoir observé une minute de silence en mémoire de Christian Budry, membre du Conseil, Jean-Luc Schwaar, président, procéda à l’assermentation de Fanny Meyer, Julien, Grand, Micaël Moser et David Volet membres entrants. 
Lors des communications de la Municipalité, Philippe Modoux, rappela que la crise sanitaire a renvoyé non seulement les séances du Conseil mais aussi le projet de fusion Oron/Essertes, dont la votation populaire est reportée à fin novembre. 
La Municipalité s’est attachée à appliquer les directives, bien que changeantes, ceci avec l’appui du préfet et des instances cantonales. L’administration a pu exercer son travail, vu l’espacement et la configuration des bureaux. Quelque 700 lettres ont invité les personnes les plus vulnérables à rester à la maison. Un merci a été adressé au groupe des bénévoles conduit par Céline Dovat et la Société de jeunesse qui ont fait un travail remarquable. Quelques séances de l’exécutif ont été faites en visioconférence, mais très vite les rencontres en présence physique se sont imposées et ont été organisées dans la cafétéria de la salle de gym d’Oron-la-Ville. «Dans la Municipalité tout comme dans le personnel, personne n’a été malade» se réjouit le syndic. Si le prologue du Tour de Romandie est reporté à 2021 d’autres questions demeurent: l’assemblée de l’UCV se déroulera-t-elle à Oron en 2022? Qu’en est-il du 1er août? Les directives cantonales sont attendues à ce sujet. 

Création d’un dicastère «développement durable»

Pour les nominations, Cédric Ottet prend le poste de président de la commission des finances, Vincent Sonnay y est élu membre. Lise Demay est élue à la commission de gestion et Patricia Grossglauser au Conseil d’établissement scolaire. 
Le préavis municipal demandant au Conseil de renoncer à la mise en place d’un «Agenda 21» faisant suite au postulat déposé par Romain Richard, alors membre du Conseil et aujourd’hui municipal, a été suivi par la majorité des conseillers. Thierry Menétrey, municipal du nouveau dicastère « développement durable » affirme que la Municipalité s’attache à prendre en compte le développement durable lors de chaque décision qu’elle soit sociétale ou matérielle. « La création de ce dicastère est un acte fort. Nous imaginons l’avenir tous les jours et sommes conscients de l’urgence climatique. Nous pouvons avoir une volonté sans adhérer à un papier. Avec les contraintes liées à la construction, c’est une évidence que nous allons dans ce sens. L’étude paysagère d’Ecoteaux visant à maintenir un patrimoine bâti en est un exemple » souligne l’élu. 

Des comptes 2019 dépassant positivement largement les prévisions

A nouveau les comptes 2019 peuvent être qualifiés d’exceptionnels avec un résultat final positif de Fr. 303’985.91 après amortissements complémentaires et attribution d’un montant transitoire pour la péréquation, alors que le budget prévoyait un résultat négatif de Fr. 394’600.-. Cette différence est liée à la vente de terrains à Palézieux et à des encaissements d’impôts et de taxes diverses supplémentaires. Cependant, on relèvera que pour la première fois depuis la fusion, en 2012, tous les investissements n’ont pas été autofinancés à 100% mais à hauteur de 42.7%. « L’équilibre du chapitre déchets est particulièrement difficile. Il faudrait augmenter le prix au kg des déchets ménagers, avec le risque de retrouver ces derniers dans la nature. Un amortissement extraordinaire permet de ne pas toucher à ce prix » explique Christian Bays, municipal des déchets. Ces comptes sont adoptés à l’unanimité. 
Le rapport de gestion 2019, pour lequel la commission de gestion a souligné la qualité a été également adopté à l’unanimité. Il en a été de même pour le crédit d’investissement de Fr. 810’000.- octroyé pour le détournement de collecteurs EC/EU, le remplacement d’une conduite d’eau potable et de mâts d’éclairage public dans le secteur «A la Condémine – A la Croix – Les Bures» à Oron-la-Ville, travaux d’assainissement liés à la construction du nouveau collège. 
Un document complet et détaillé a été établi par la Municipalité pour répondre à l’interpellation de Florian Meyer du 24 juin 2019, relatif à l’eau potable et au bilan du PDDE (Plan directeur de la distribution de l’eau). En conclusion, ce dernier n’est pas remis en question et son plan financier suivi. 
Démissionnant pour des raisons professionnelles de la présidence du Conseil, Jean-Luc Schwaar est remplacé par Fabrice Chollet. Les vice-présidents élus sont Jérôme Vinay et André Locher. Le président sortant a été remercié pour son engagement. 

En bref :

Création d’un tonneau : 11 juillet, de 10h à 12h, le tonnelier, Franz Hüsler, procédera, sur le site de l’entreprise Volet à St-Légier, au cintrage du futur tonneau d’Oron, pour lequel un chêne du domaine communal a été abattu.

Gobelets réutilisables : des gobelets réutilisables à l’effigie d’Oron sont en commande et remplaceront dorénavant les jetables. 

5G : la première mise à l’enquête pour une antenne 5G a recueilli de nombreuses oppositions. La Confédération ne s’est pas encore prononcée sur ces dernières. Cinq autres demandes seront présentées par Oron d’ici la fin de l’année.

Chlorothalonil : le contrôle de l’eau potable est une obligation légale. La teneur en chlorothalonil de l’eau potable, de même que tout une série d’autres molécules fait l’objet de prélèvements et d’analyses réguliers.

Caméras de surveillance : moins de tags sur les bâtiments équipés de caméras.
Un seul acte de vandalisme a nécessité le recours aux images. 

Pistes cyclables : plusieurs travaux ont été effectués et vont se faire sur le réseau routier communal. Une étude est en cours pour définir le flux de circulation et permettre de relier des pistes cyclables.