Carrouge – Collège Gustave Roud

Une première pierre tout en poésie

Thomas Cramatte | La traditionnelle cérémonie de la première pierre s’est déroulée le premier jour de septembre. En hommage au grand poète vaudois Gustave Roud, ce geste emblématique a été empli de poésie et d’originalité. Ainsi, à la place de la traditionnelle pierre, c’est un tube contenant un poème de Gustave Roud, une bouteille de vin local, les plans de l’édifice et un masque sanitaire qui a été scellé dans le mortier. 

Les fondations au 1er septembre

Intercommunalité

Prévu pour la rentrée 2022, le collège intercommunal Gustave Roud, de Carrouge, permettra de rassembler les élèves de dix communes. « Les localités regroupées au sein de l’ASIJ (Association scolaire intercommunale du Jorat) connaissent un développement démographique important. Ce bâtiment permettra de répondre aux besoins de l’école de demain », détaille Muriel Preti, municipale en charge de l’instruction publique à la commune de Jorat-Mézières. Hormis le nombre d’élèves en hausse dans la région, ce type de regroupement scolaire répond aux dispositions législatives en vigueur ; les classes des petits villages ne correspondant plus aux normes. Situé le long de la route d’En-Bas, l’imposant bâtiment proposera plusieurs avantages pour les enfants installés dans ce bassin régional. « Le choix de réaliser deux collèges pour le degré primaire permet de répartir harmonieusement les élèves en fonction de leur lieu d’habitation », communique la municipale. Pour rappel, le collège des Gollies, de Servion, et ses 11 classes accueillent, depuis la rentrée 2017, les écoliers du sud de la région. Le futur bâtiment portant le nom du poète permettra de son côté de favoriser la mobilité douce, de diminuer le trafic des véhicules des parents et de réduire le parcours des bus scolaires. 

Bien accueilli 

« La mise à l’enquête déposée de mi-juin à mi-juillet 2019 n’a rencontré aucune opposition. Nous avions organisé plusieurs rendez-vous pour informer les habitants des alentours », explique Etienne Cherpillod, président du comité de direction de l’ASIJ. Imaginé et dessiné par le bureau d’architecture Epure, à Moudon, le collège Gustave Roud prévoit d’ouvrir ses portes pour la rentrée estivale d’août 2022. « L’ouverture du chantier a débuté le 23 mars, soit huit jours après l’annonce du semi-confinement. Malgré la pandémie, les ouvriers ont rattrapé le retard et l’avancée des travaux respecte les délais », nous renseigne le responsable administratif de l’ASIJ, Nicolas Desprez. Totalisant 22 salles de classes destinées aux élèves de la 1re à la 8e HarmoS, le futur collège répondra à l’accentuation démographique du nord de la région. De plus, le collège sera équipé de deux classes de réserve, une UAPE (Unité d’accueil petite enfance) pour 108 enfants, un abri PC de 180 places ainsi qu’un réfectoire de 120 places. Sans oublier les trois salles de sports permettant d’enseigner simultanément la gym à plusieurs classes. Les coûts totaux des travaux s’élèvent à 30 millions de francs. 

De gauche à droite : Olivier Hähni, Gérald Morier-Genoud, Muriel Preti, Christophe Balissat, Etienne Cherpillod, Patrice Guenat et Nicolas Deprez

Première pierre

Une tente installée en amont des fondations a permis de recevoir les invités. Hormis les autorités cantonales, tous les autres membres constituants ont répondu présent. La municipalité de la commune de Jorat-Mézières était représentée par son syndic, Patrice Guenat. Du côté du maître de l’ouvrage, l’ASIJ était désignée par la municipale et membre du comité de direction, Muriel Preti ainsi que de son président, Etienne Cherpillod. Cette cérémonie du 1er septembre a laissé entrevoir à quoi ressemblerait le complexe scolaire Gustave Roud. Avec une surface au sol de près de 13’000 m2, le bâtiment répondra à l’école de demain, pour le bonheur des enfants, de leurs parents et des enseignants. 

Suivi du chantier sur www.asij.ch