Bourg-en-Lavaux – Le traditionnel rendez-vous de la vente des vins

Mise annuelle des vins des vignes communales, à la Maison Jaune, à Cully

Dégustation des nectars communaux, millésimes 2021, devant les superbes vases, abrités dans les sous-sols de la Maison Jaune

Michel Dentan | C’est une journée très ensoleillée qui a accueilli vendredi dernier les amateurs de bons nectars pour la mise annuelle des vins récoltés dans les vignes communales de Bourg-en-Lavaux. Dès 14h30, la cave de la Maison Jaune, à Cully, était ouverte afin que chacun puisse déguster les millésimes 2021 et se préparer à prendre part aux enchères en toute connaissance de cause. Cette manifestation a connu un grand succès et, fort heureusement, un temps radieux a permis une sage répartition des amateurs entre une cave comble et une terrasse extérieure très appréciée. La précieuse récolte était à l’abri et soigneusement conservée dans les 11 magnifiques vases de bois sculpté, de 5300 litres de contenance maximum pour les plus grands et de 3300 litres pour les plus petits, installés dans les sous-sols de la Maison Jaune, et tous équipés d’un système de régulation thermique afin d’assurer une qualité parfaite du
produit de la vendange.

L’un des superbes vases de 5300 litres, en bois sculpté,
à l’effigie du dieu Bacchus

La commune de Bourg-en-Lavaux est propriétaire de 13.5 hectares de vignes, dont 12.5 hectares sont confiés aux bons soins de 3 vignerons-tâcherons: Mélanie Weber, Gaël Cantoro et Daniel Lambelet, lequel prendra sa retraite à la fin de l’année. Le produit de leur travail bénéficie ensuite de toute l’attention de Frédéric et Grégoire Dubois qui, au travers de leur société Les Frères Dubois SA, se chargent de la vinification afin d’amener ces précieux liquides à une parfaite maturité. Tous ces vins portent des appellations d’origine contrôlée (AOC). Sur l’ensemble de la récolte, c’est un peu moins de la moitié, soit 5 hectares, comprenant 2 hectares d’appellation Villette, 2 hectares d’appellation Epesses et 1 hectare d’appellation Calamin qui est mise aux enchères publiques, chaque année, à Cully.

On adjuge !

A 17 heures précises, après les traditionnels coups de canon, mettant fin à la séance de dégustation et enjoignant les enchérisseurs à se retrouver à la salle Davel, la vente aux enchères a été officiellement ouverte par Jean-René Gaillard, municipal des domaines qui a souhaité la bienvenue aux participants avant de passer la parole au commissaire-priseur Pascal Jacques Kramer qui, tel un chef d’orchestre, a dirigé la vente avec brio, devant une salle comble et des participants attentifs et réactifs.

Ce sont au total 70 lots, allant de 225 litres (environ 300 bouteilles) à 1000 litres (environ 1300 bouteilles), qui étaient proposés aux acheteurs. Jean-René Gaillard, municipal des domaines, nous déclare être satisfait de cette vente, compte tenu des circonstances défavorables qui ont entouré l’année 2021 et provoqué une diminution de la récolte, due notamment au mildiou puis à la grêle. Mais il souligne que grâce à l’excellent travail des trois vignerons communaux, les dégâts ont partiellement pu être limités. L’appellation Epesses a permis une récolte moyenne de 580 grammes au mètre, celle de Villette de 750 grammes, tandis que pour le Calamin, on atteignait 900 grammes.

Des prix réjouissant pour la commune

La qualité étant au rendez-vous, les enchères ont été bien disputées, faisant ainsi monter les prix qui ont atteint des cotes moyennes de Fr. 11.05 pour le Villette, de Fr. 13.28 pour l’Epesses et de Fr. 15.05 pour le Calamin, avec des prix de départ de respectivement Fr. 7.-, 7.50 et 9.-. Ces résultats se rapprochent un peu de ceux de l’année 2015 au cours de laquelle la récolte avait également été quelque peu réduite. Les adjudicataires avaient ensuite le choix entre prendre possession de leurs achats en vrac et procéder eux-mêmes à leur conditionnement ou alors confier ce travail aux Frères Dubois SA, sachant que la commune de Bourg-en-Lavaux fournit, au prix de revient étiquettes, fermetures à vis, bouchons, pour autant que la mise en bouteilles se fasse à la propriété. Merci à tous les artisans de la vigne, quel que soit leur rôle ou leur fonction, qui œuvrent souvent dans des conditions difficiles, pour des résultats ne satisfaisant pas toujours les efforts consacrés, afin de nous permettre de faire profiter nos palais (avec modération bien sûr !) de ces délicieux nectars.

Sortez vos agendas !

Prochaine mise : vendredi 24 février 2023

Infos : www.b-e-l.ch

Les très nombreux amateurs ont profité d’un radieux soleil pour déguster les millésimes 2021 à l’extérieur, devant la cave de la Maison Jaune
C’est par le traditionnel coup de canon que l’ouverture des mises est annoncée