Appendum au Conseil communal d’Oron du 15 mars

Thomas Cramatte | Dans notre édition du 18 mars dernier, plusieurs erreurs ont été décelées dans le compte rendu de la séance du Conseil communal d’Oron. 

La première concerne l’intertitre : « Pesticide dans l’eau ». Le chlorothalonil est bien un fongicide. Les fongicides sont d’origine naturelles ou de synthèse et entrent dans la catégorie plus large des pesticides. De plus, il est important de noter que l’usage du chlorothalonil est interdit depuis le 1er janvier 2020. La commune a par ailleurs procédé ponctuellement à des analyses du réseau d’eau à partir de cette même date. Il en résulte un très léger dépassement des valeurs maximales édictées par l’Ordonnance du Département fédéral de l’intérieur (DFI). De ce fait, l’eau du réseau d’Oron-la-Ville et de Châtillens ne présente aucun danger immédiat pour la santé et peut être consommée sans hésitation.

La deuxième erreur s’applique au descriptif du crédit d’investissement traitant de l’acquisition de nouveaux véhicules pour les services de voirie. Nous avions mentionné une nouvelle épareuse pour 216’000 francs, mais cette somme concerne bien l’ensemble du véhicule et non pas ce seul accessoire. Ainsi, il y aura l’achat d’un tracteur avec frontal, d’une épareuse et d’une saleuse.