« Les Deux Papes », fiction de Fernando Meirelles

Un rendez-vous historique – Proposé par Netflix

Colette Ramsauer | En désaccord avec la hiérarchie de l’Eglise catholique, le cardinal argentin Bergoglio fait la demande, en 2012, au pape Benoît XVI de démissionner. Il aspire à une retraite, loin de l’agitation du Vatican, afin de servir l’Eglise dans son pays. Benoît XVI convoque alors la plus sévère critique de ses cardinaux pour l’en dissuader, et lui révéler en secret sa renonciation au Saint-Siège dans l’optique de le voir le succéder. Le réalisateur brésilien Fernando Meirelles raconte ce rendez-vous sans précédent dans l’histoire de la chrétienté. Il a choisi deux interprètes qui portent le film: l’acteur du Silence des agneaux, Anthony Hopkins et Jonathan Pryce, Le Grand Moineau dans Game of Thrones.

Plongée au cœur du Vatican

Après le succès en 2002 de La Cité de Dieu, témoignage de l’évolution des gangs, de l’armement, de la drogue dans les favélas de Rio, le réalisateur brésilien réapparaît aujourd’hui dévoilant les arcanes de la Cité du Vatican. Analyse d’une toute autre évolution, celle timidement naissante du changement qu’attendent pour leur église les catholiques modérés du monde entier. Captivant, son film offre une plongée au cœur du Vatican où sont (peu) abordés les scandales financiers et de pédophilie, avec pour fil conducteur la rencontre en 2012 de Joseph Aloisius Ratzinger, Benoît XVI pape dogmatique du moment, avec le cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio, jésuite, le futur pape François. Deux hommes empruntant respectivement leur propre chemin de foi. 

Passés respectifs

A travers leurs conversations, Fernando Meirelles révèle la substance de deux personnalités opposées. Suivant leur passé respectif, il use de nombreux flashbacks – fiction et documents d’archives – sur leur vie antérieure, notamment en Argentine au moment de la dictature. En choisissant Anthony Hopkins et Jonathan Pryce pour les rôles titres et Juan Minujín (pape François jeune) ressemblances réelles, le cinéaste portait la responsabilité de rester fidèle à l’authenticité – non visuelle – des personnes. Une telle véracité des protagonistes évoluant dans les luxueux décors de la résidence de Castel Gandolfo et de la Chapelle Sixtine reconstituées ou dans des lieux plus séculiers en Argentine, amène le spectateur à se poser la question de savoir s’il y a eu concertation avec les papes, et s’ils ont vu le film.

Porté aussi par la musique     

Les acteurs Anthony Hopkins et Jonathan Pryce portent le film tout comme le choix musical de la BO, références aux goûts musicaux des deux papes : grands compositeurs, Beatles, Abba ; Zarah Leander et tango argentin, références à leurs plus anciens souvenirs. Avant sa diffusion mondiale sur Netflix, le film a été présenté dans plusieurs festivals. Cette année, à la 92e édition des Oscars, une nomination dans la catégorie meilleur scénario revenait au scénariste du film, le dramaturge Anthony McCarten qui en 2017 créait pour le théâtre la pièce du même nom, s’inspirant de faits réels. Celle du meilleur acteur revenait à Jonathan Pryce et celle du meilleur second rôle à Anthony Hopkins. Preuves d’une distribution et d’un scénario réussis auxquels croyants et non-croyants ne resteront pas insensibles. 

Proposé par Netflix « The Two Popes » « Les Deux Papes » 2019, UK, IT, ARG, US, 126’

Drame, fiction de Fernando Meirelles Avec Anthony Hopkins, Jonathan Pryce, Juan Minujín – Sortie décembre 2019 sur Netflix