Voile – Des activités intenses et un programme alléchant

Pichette, régate Plein Soleil – Lutry, Coupe d’été – Pully, Semaine du Soir

José-Manuel Del Valle, président du Club nautique de Pully

Christian Dick | Samedi 8 août, 11 voiliers ont pris un départ timide sous des airs de demoiselle lors de la régate Plein Soleil de la Société nautique de la Pichette. En dépit d’un parcours raccourci, un seul voilier a terminé dans les temps, « Chocolate » à François Bopp. Mercredi 12 août s’est déroulée la dernière régate comptant pour la Coupe d’été de Lutry. Une vaudaire musclée n’a pas empêché 11 équipages de prendre le départ. Un dériveur ayant chaviré, le bateau start qui est aussi celui de l’arrivée s’est porté à son secours. Trois voiliers avaient alors franchi la ligne d’arrivée. Les autres n’ayant pu être chronométrés, la régate fut annulée. Les résultats sont donc ceux arrêtés à la dernière course qui donnent la victoire à Pascal Crelier sur « Freeman » suivi de Marc Bridel sur « Super Arlequin » et de Régis Menétrey sur « Virus ». Trois courses ont été validées. Le Sauvetage, compte tenu de la force des éléments, est tout de même sorti pour intervenir à plusieurs reprises. Plus loin, la violence de cette vaudaire a entraîné le sinistre de plusieurs voiliers et des dégâts importants.

La Semaine du Soir de Pully

Elle a eu lieu du 17 au 21 août. Les conditions d’engagement, compte tenu de la situation actuelle, étaient restrictives. Chaque skipper devait produire le nom des équipiers et leur remettre une directive ainsi qu’un bracelet rouge pour l’accès au port. Les visiteurs en recevaient un bleu après avoir inscrit leurs coordonnées. Sans badge, l’accès demeurait interdit. Rappelons qu’une des conditions pour participer à une régate est d’avoir un voilier jaugé. Pour faire simple, un coefficient lui est attribué selon ses critères de vitesse. Le premier, de couleur rouge, est porté par les voiliers, au nombre de 14, dont le coefficient dépasse ou égale 1.075. Les 32 autres, moins rapides, battent pavillon vert. Les deux séries partent à cinq minutes d’intervalle. Lundi, un vauderon permettait deux tours aux voiliers armés d’un pavillon vert et trois à ceux portant le rouge. En règle générale et pour autant que les conditions soient favorables, les « rouges » font trois tours alors que les « verts », plus lents, n’en terminent que deux. Mardi, des nuages noirs apparus sur les reliefs ont déclenché des airs soutenus. Un tour a suffi à l’ensemble de la flotte pour valider la deuxième régate de cette Semaine du Soir.

Mercredi, tous les concurrents n’ont accompli qu’un seul tour. Pour la plupart, la fin de course fut longue.

Jeudi, une vaudaire stable a permis à chaque catégorie de voiliers d’effectuer deux tours, pas davantage, le vent faiblissant. Un cas de Covid-19 fut annoncé au micro rendant la suite de la manifestation incertaine.

Vendredi après-midi, François Lehmann, le responsable des régates, annonçait par mail aux participants que le club venait de recevoir l’accord maintenant la régate et la soirée. Comme depuis lundi, un traçage strict serait effectué, les régatiers comme les visiteurs étant tenus de respecter les mesures sanitaires.

Paul-Ambroise Sevestre a remporté pour la deuxième fois consécutive cette Semaine du Soir sur « S.A.S », un Esse 850, devant François Bopp sur « Chocolate », un X-35, et Christophe Susset sur « Rantanplan », un OVNI 28. Dans la catégorie des voiliers battant pavillon vert, Cédric Evard a remporté cette Semaine du Soir sur « Black Jack », un Comète 21, devant Yan Perret-Gentil sur « Luna », un Surprise, et Didier Christe sur « Pacha Too », un 747.

Satisfaction des organisateurs

Le président, José-Manuel Del Valle, s‘est déclaré très satisfait de cette Semaine du Soir malgré une baisse de fréquentation. Il ajoute que sur l’eau le bilan a même été magnifique puisque des conditions exceptionnelles ont permis que 5 régates sur les 5 que comptent la manifestation ont été courues malgré un cas déclaré de Covid-19. Deux dériveurs et un multi complétaient la liste des concurrents, les portant à 49. Pour mémoire, la Semaine du Soir réunissait l’an dernier 57 équipages alors que deux régates seulement ont été validées. Le président relève que l’accès au port et la manifestation ont répondu aux prescriptions. Les repas traditionnels n’ont pu être offerts, mais le bar a bien fonctionné et des en-cas étaient même proposés aux navigateurs comme aux visiteurs. Le président a tenu à féliciter l’équipe du Club nautique, le vice-président Luc Masson qui l’a habilement secondé, l’équipe sur l’eau qui a réalisé un travail remarquable, le service de cuisine, l’accueil, celles et ceux qui ont conduit à bord de leurs propres embarcations les sponsors à travers les régates et les nombreux bénévoles sans lesquels, évidemment, la manifestation n’aurait tout simplement pas fonctionné, ainsi que les autorités communales et les sponsors. L’ambiance fut chaleureuse alors que l’avenir n’annonce pas d’embellies. Si l’école de voile représente un défi important pour le club qui le maintient à un niveau performant, le retour à la norme peut durer et engendrer, comme ailleurs, certaines complications. La relève rencontre elle aussi quelques difficultés.

Programme à venir

A venir et pour autant que la situation le permette, la Classique des 6.5m aura lieu les 5 et 6 septembre à Moratel, la Régate de clôture de Pully le 13 septembre, la Régate des Pirates de Lutry le 16 septembre, la Route des Îles les 18 et 19 septembre au départ de Villeneuve, la Sylvain Trinquet à Lutry et la Régate d’automne à la Pichette toutes deux le 26 septembre.

J’emprunte au président du CNPully le mot de la fin et vous adresse, amis lecteurs, un cordial « Santé ! ».

Semaine du Soir à Pully, passage à la bouée, mardi