Une cuisine de course !

Martine Thonney | On dit que l’amour passe par l’estomac, que le vin réjouit le cœur de l’homme ou que la fondue crée la bonne humeur… Les repas sont des moments très importants dans la vie d’un camp, d’un séminaire ou d’un week-end. Partant de ce constat, et pensant aux artisans-cuisiniers, le Conseil de Fondation de la maison d’accueil des Chardouilles a mis la main à la pâte. Il a décidé de remodeler entièrement la cuisine qui devenait obsolète. Le chantier a débuté au début de janvier et les diverses entreprises régionales se sont succédé sous l’experte direction du coordinateur des travaux, Jean-Claude Brélaz, de Servion.
Le président de la Fondation, Jean-Pierre Gindroz, de Mézières, était jeudi soir dernier un président heureux! Fier de montrer la maison et particulièrement la cuisine professionnelle rutilante, il accueillait les invités à une agape d’inauguration. Il a profité de remercier son conseil, les bénévoles et l’intendante du lieu, Sylviane Buttet, de Carrouge. «Agape» est un mot  faible… Un repas convivial et succulent fut préparé et servi par Laura Rod-McKillop, de Ropraz. Cette adresse est à retenir pour vos anniversaires ou fêtes en tous genres. Discrète et efficace, cette cuisinière saura répondre à vos attentes.
Pour les lecteurs qui ne connaissent pas l’histoire de cette fondation, en voici un résumé très succinct! Aux alentours de 1900, trois frères Dubois (Gustave, Henri et David) exploitaient les trois fermes sises aux Chardouilles, à droite avant d’arriver aux Cullayes. Après le décès d’Henri en 1930, ses descendants vendirent sa ferme à la Ligue vaudoise contre la tuberculose, section de Payerne. Des enfants vinrent alors en cure d’air aux Chardouilles pendant 30 ans. C’est alors qu’une paroisse protestante de Genève s’intéressa à cette maison pour en faire une colonie de vacances. L’acte fut finalisé et c’est depuis 1960 que bien des petits Genevois connaissent ce lieu et que pour beaucoup de gens d’ici, cette maison se nomme «la Colonie». En 1999, la paroisse de Genève céda ses biens à la Fondation des Chardouilles. Cette fondation est une émanation de la paroisse du Jorat, de la commune de Mézières et de celle de Carrouge.
La  location de cette maison (une quarantaine de places, un terrain de jeux, une jolie terrasse) va bon train. Il est aussi possible de ne louer que le rez-de-chaussée (cuisine et réfectoire). La page internet qui se trouve sur le site www.mezieres.ch vous donnera les détails que vous cherchez.
En plein Jorat et dans la nature, «la Colonie» a de beaux jours devant elle grâce à son Conseil qui veille sur elle, plein d’enthousiasme et d’idées pour le futur.