Tennis de table – Que s’est-il passé du côté du CTT Mézières en 5 ans ?

Depuis plus de 40 ans, il est le club formateur de la région

Eric Moser | Depuis quelques années, votre hebdomadaire favori a quelque peu oublié certains sports pratiqués dans la région. Cette semaine, nous réparons l’un de ces oublis et nous intéressons au club de Tennis de table de Mézières.

Lors de sa dernière réunion, le comité du CTT Mézières a évoqué le projet de reformer sa troisième équipe

Le dernier sujet consacré à ce club était lors du passage de témoin de l’ancien président, Marcel Vuagnaux au président actuel, Bernard Cottier, il y a cinq ans. C’est dire s’il a pu s’en passer des choses durant cette période. D’un point de vue extra-sportif, tout d’abord, le CTT Mézières a entrepris de gros travaux sur son local. En effet, il y a cinq ans, il a dû rénover sa toiture comme nous l’apprend son président Bernard Cottier. « Cela nous a obligés à faire un emprunt bancaire qui a été soutenu par la commune de Jorat-Mézières que nous remercions ». L’une des autres rénovations importantes effectuées par le club est celle de deux parois du bâtiment.

Un club peu impacté par le Covid

Dans un passé très proche d’abord, le club de Mézières a passé la période Covid, sans trop de dommages comme l’explique son président actuel. « Nous avons peut-être moins souffert que d’autres clubs. Il faut dire que notre salle est privée. Nous sommes propriétaires. Les règles que nous devions appliquer étaient donc celles prescrites pour un environnement privé. Nos membres ont presque tous une clé de notre local et pouvaient y accéder librement tout en respectant, bien évidemment, les précautions d’usage ».

Une équipe en 2e ligue, une promue en 3e ligue, et une autre retirée

Sportivement parlant, le club du président Cottier se porte plutôt bien. En effet, sa première équipe évolue en deuxième ligue et a assez facilement assuré sa place dans cette catégorie de jeu. Sa deuxième équipe, quant à elle, a connu une brillante promotion à mi-saison et est passée de la quatrième à la troisième ligue. Cette promotion de mi-saison est une particularité propre à l’association Vaud-Valais-Fribourg. « Le championnat se déroule de manière un peu particulière en deux demi-saisons, lesquelles comportent chacune deux tours. A la fin de la première demi-saison, soit vers la période de Noël, des promotions/relégations ont lieu ». Il s’agit ici de garder un certain intérêt pour les championnats des différentes ligues et éviter la situation où il n’y aurait pas d’enjeu pour le ventre mou du classement. Un point négatif est néanmoins à relever, c’est la disparition de la troisième équipe du CTT Mézières. Cette disparition est essentiellement due au Covid. « Le mois de janvier a été particulier car tout à coup, toutes les compétitions ont été arrêtées à cause des conditions sanitaires, avec un éventuel redémarrage au 1er février, mais avec des conditions particulières car il fallait la 2G ou 2G+ obligatoire. Certains de nos membres n’avaient pas ce certificat, et/ou ont refusé de jouer en portant le masque ce qui est bien compréhensible. Nous ne voulions pas non plus que les gens s’évanouissent ou s’effacent. Tout cela nous a amenés à retirer cette troisième équipe ».

Dans un passé un peu plus lointain, le club a connu, grâce à certains de ses représentants, quelques heures de gloire. Notamment lorsque Elisa Di Venuto a remporté le titre de championne suisse U13. C’était en 2017.

Réinscription d’une troisième équipe ? Les discussions sont en cours

Et pour l’avenir ? Pour la saison prochaine, le CTT Mézières devrait toujours avoir une équipe en deuxième ligue et une seconde garniture en troisième ligue. Mais ce n’est pas tout. Sa troisième équipe qui avait donc été retirée, essentiellement à cause du Covid, pourrait revoir le jour. Le comité du club en a discuté dernièrement et la décision devrait être prise lors de sa prochaine assemblée générale. « Nous allons certainement refaire des équipes. L’un des buts de la prochaine assemblée générale sera de savoir qui désire reprendre une licence ». L’un des autres points sur lequel le club de tennis de table de Mézières continuera à mettre l’accent sera l’entraînement des jeunes. Depuis plus de 40 ans, il est le club formateur de la région. A sa plus grande époque, l’école de tennis de table, avec 35 jeunes, représentait le tiers de toute l’association Vaud-Valais-Fribourg pour la catégorie d’âge de 10-12 ans.