St-Saphorin: nouveau règlement sur la distribution d’eau

JPG  |  Ouverts à 18h par la présidente Laurence Dellieu, les débats se sont terminés à 21h30, après examen de trois préavis et communications diverses. Le Conseil, composé de 30 membres, était au complet.

Budget 2018

Ce sont près de deux heures qui ont été consacrées à l’examen du budget amendé, déficitaire à hauteur de Fr. 456’836.-, pour 2’547’588.- de charges et Fr. 2’090’752.- de recettes. En effet ce ne sont pas moins de 24 amendements qui ont été présentés par la Commission de gestion-Finances et débattus point par point par l’assemblée; la plupart avait trait à des économies de l’ordre de Fr.1000.- par poste. Le message de ladite Commission au Législatif a été de «se serrer la ceinture». Finalement ce sont Fr. 48’800.- d’économies de charges qui ont été votées, par rapport au budget initial présenté par l’Exécutif.

Nouveau règlement sur la distribution d’eau

Ce nouveau règlement, qui remplace celui de 1964 et un avenant de 1993, est rendu nécessaire par la modification de la Loi sur la distribution d’eau (LDE) de 1964 entrée en vigueur en 2013. La commission ad’hoc a présenté une étude quelque peu différente de celle de la municipalité pour le calcul des taxes d’abonnements annuels et pour le prix de l’eau au m3 qui ont fait l’objet de deux amendements acceptés à une large majorité. Le prix du m3 est fixé à Fr. 2.50 et celui de l’abonnement à Fr. 250.- au maximum, avec entrée en vigueur le 1er janvier 2018. Le préavis dans son ensemble a été accepté par 28 voix et une abstention.

Adoption des statuts de l’association intercommunale de l’ORPC du district de Lavaux-Oron

Suite au découpage des districts de 2007, notre canton est divisé en 10 régions de protection civile. Les nouvelles régions doivent respecter ce découpage. Elles remplacent les 21 régions anciennes. C’est la dernière région du canton à entrer dans le processus de fusion (PCi Lavaux, Lausanne-Est et Oron). Les statuts doivent être acceptés par l’ensemble des législatifs communaux et approuvés par la cheffe du département. Des discussions et un projet de statuts ont été menés par un groupe de travail formé des trois présidents des CODIR et des commandants. Les fusions de communes de ces dernières années ont retardé la mise en place de la nouvelle région PCi. C’est maintenant chose faite. Le Conseil a accepté le préavis présenté à la quasi-unanimité, sans aucune intervention ou question. Comme il se doit en cette fin d’année, une agape était partagée au Caveau à l’issue des débats.