Savigny – Le réaménagement des installations sportives extérieures accepté

Conseil communal du 16 mai 2022

DCIM\100MEDIA\DJI_0018.JPG

Jean-Pierre Lambelet | Après une adoption de l’ordre du jour modifié dans un premier temps, puis rétabli selon la convocation initiale, le président Stéphane Kay peut faire démarrer une séance qu’il prévoit relativement longue au vu des objets à traiter en indiquant qu’elle ne pourra dépasser minuit et que le temps de paroles est limité à 5 minutes !

Dans les communications des délégués des Conseils intercommunaux, Jean-Jacques Schumacher, rapporteur pour l’ASIJE, présente des images du nouveau collège de Carrouge avec ses 24 classes, une UAPE de 108 places, une salle de gymnastique triple pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes et un terrain de sport, le tout pour 37,5 millions de francs. A l’ASIJE,
il y a 1659 élèves dont 366 proviennent de Savigny.

Le préavis No03/2022 concernant une demande de crédit de Fr. 2’598’210.- pour le réaménagement des installations sportives extérieures du complexe scolaire de Savigny est jugé conforme aux besoins actuels par la voix du rapporteur de la commission ad hoc qui propose au Conseil de l’accepter en la forme. Un membre de cette commission s’est abstenu de le soutenir.

Pour la commission des finances, cette dépense importante est aussi à la portée des finances communales et elle recommande également de soutenir ce préavis.

L’objectif du projet est de construire un terrain de football de 57m sur 41m, une piste de 100m, une piste et une fosse pour le saut en longueur, une surface pour le lancer du poids et un terrain multisports pour le basketball, le volleyball et le badminton ainsi qu’une structure pour un skate-park. Les éclairages, l’arrosage, les cheminements et des zones de détente complètent le tout.

Ce projet a été soumis à l’enquête publique du 3 décembre 2021 au 20 janvier 2022, et après la levée de 2 oppositions, le permis de construire a été délivré.

Le conseiller Jean-Jacques Schumacher dépose un amendement pour renvoyer ce préavis à un complément d’étude pour prendre en compte la possibilité d’y intégrer des places de parc. Il est soutenu dans son intervention par divers conseillers qui estiment que le projet n’est pas totalement abouti.

La syndique Chantal Weidmann Yenny et le municipal Daniel Métraux objectent qu’au contraire ce projet a été étudié à fond et qu’il est avant tout basé sur la rénovation complète de cette place de sport destinée à la jeunesse et tous les sportives et sportifs de la commune. La création d’un parking sous le terrain de football aurait représenté un surcoût très élevé. L’objet principal de ce projet est avant tout entièrement orienté sur la pratique du sport et la mise à disposition des usagers d’installations dignes de ce nom.

Par bulletin secret, l’amendement est repoussé et le préavis est accepté par 39 voix pour, 16 voix contre et 1 bulletin blanc.

Le projet de modification du règlement du Conseil communal pour la création d’une commission permanente d’urbanisme et d’aménagement du territoire est accepté et la proposition est transmise à la municipalité pour traitement.

Un postulat de la conseillère Josée Martin demandant à la municipalité d’étudier la possibilité de créer des zones de vitesse limitées à 20 et 30 km/heure dans des quartiers de la commune est refusé après avoir entendu les explications de la municipale Nicole Félix sur des mesures de vitesse enregistrées récemment qui donnent déjà des vitesses moyennes autour et en dessous de 30 km/heure.

Elle profite d’informer le Conseil que l’étude du giratoire de la Claie-aux-Moines se poursuit.

Il n’est pas encore minuit lorsque le président peut clore la soirée marathon qu’il avait prévu…