Renouveau

Trois semaines d’interruption et revoilà votre hebdomadaire. Quelques semaines d’absence, juste le temps de remettre les choses en place, juste le temps de se souvenir des vacances… et c’est la rentrée. Une rentrée à nulle autre pareille puisque la pandémie règne encore sournoisement, nous soumettant aux règles basiques des gestes « barrière ». Incrédulité et témérité se la disputent avec le bon sens. La crise est-elle derrière nous, ou a-t-elle encore des conséquences dramatiques ? Les règles d’hygiène sont-elles efficaces ? Autant de questions qu’il suffit de soumettre à un regard plus global pour se rendre compte qu’elles « sont vite répondues »… D’autres pays se retrouvent en bien moins bonne posture que notre Confédération. Ayant choisi d’autres axes de réponse au coronavirus, ces nations constatent le résultat maintenant. Mieux ou moins bien, les chiffres sont éloquents. Dans le cas de la Suisse, le choix de la responsabilité de chacun nous donne encore une certaine marge, mais le droit à une certaine liberté reste tributaire du devoir de tous. Difficiles décisions pour les directions d’établissements scolaires qui rouvrent lundi. Les règles imposées par chacune des écoles ne le sont certainement pas de gaieté de cœur. De retour de « vacances », il a toujours été difficile de retrouver la rigueur de l’école face à la liberté du temps libre. Cette année l’est d’autant plus. Nous pensions que la trêve estivale permettrait de retourner à une nouvelle année sans virus… ce n’est hélas pas le cas. Il nous faut vivre avec. Le renouveau se fera dans nos habitudes, changées pour une sécurité face au virus, mais aussi face aux autres défis climatiques. « Puissiez-vous vivre des temps intéressants ». Cet adage à l’apparence innocente constitue plus une ligne de pensée sur l’adaptation face à l’adversité qu’une promesse d’apéritif ensoleillé.