Que sont-ils devenus ?

Depuis la création du Courrier de la Broye et du Jorat en décembre 1950, votre journal a fait appel à de nombreux collaborateurs. Diffusant l’information régionale, les correspondants du Courrier ont, depuis des générations, joué un rôle majeur pour faire vivre ses pages. L’évolution apportée avec l’arrivée d’internet a considérablement changé la manière de consommer l’information. Désormais accessible partout et à n’importe quel moment, la presse régionale s’efforce de retransmettre l’actualité locale. La région d’Oron a également beaucoup évolué en 70 ans. Notamment en fusionnant le 1er janvier 2008 avec le bord du lac, Oron s’allie à Lavaux pour former le district Lavaux-Oron. Ainsi, la couverture du journal s’est élargie au fil des années couvrant également le Jorat et portant ses publications à 42’000 exemplaires lors de versions spéciales. Connu autrefois sous la bannière Le Courrier d’Oron, le journal tenait à rendre hommage aux correspondants qui ont permis sa survie et la création du Courrier Lavaux-Oron-Jorat. 

Valentin Jordil

Thomas Cramatte  | Aujourd’hui journaliste multimédia pour le site RTSinfo, cet enfant de la région a depuis son très jeune âge cultivé une fascination pour le monde des médias. Il n’a que 10 ans lorsque le virus du journalisme l’atteint avec la visite de la TSR – devenue depuis la RTS – pour les 50 ans de la chaîne. 

« J’ai eu un véritable déclic lors de cette journée portes ouvertes, je me souviens avoir convaincu mes parents et mes deux frères de m’accompagner aux studios de Genève (rires). Depuis ce jour, j’ai su que je voulais faire du journalisme ».

Grandissant à Palézieux, il effectue toute sa scolarité dans la région : de la primaire à Palézieux-Gare et aux Tavernes, en passant par la secondaire à Oron-la-Ville, Valentin obtient son diplôme de fin de scolarité en 2010. « En VSG, je n’étais pas le meilleur en orthographe. Mes profs doivent s’en souvenir. Depuis, j’ai fait des progrès », sourit Valentin Jordil. Avide de connaissances, le Palézien commence un apprentissage d’agent en information documentaire à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg. Une formation qui lui permet de travailler dans plusieurs institutions prestigieuses, comme le Musée gruérien, à Bulle, lors de sa première année d’apprentissage. Certificat fédéral de capacité en poche trois ans plus tard, Valentin poursuit ses études avec une maturité professionnelle commerciale à Lausanne. Une formation qu’il entrecoupe par deux séjours linguistiques. « Je ressentais le besoin de me frotter à d’autres réalités et d’élargir mes horizons ».

Le jeune passionné s’installe quatre mois à Brighton, dans le sud de l’Angleterre, avant de rejoindre la capitale allemande pour la même durée. Ces deux voyages lui permettront d’achever sa maturité professionnelle dès son retour dans son pays natal. « Après ces expériences, mon envie de faire du journalisme s’est accentuée de jour en jour ». 

Correspondant au Courrier

A la suite des recommandations d’une connaissance journaliste, Valentin recherche une opportunité de rejoindre un organe de presse régional pour y faire ses premières armes. 

« Plus facile d’accès que les gros titres, J’ai simplement répondu à une annonce du Courrier qui paraissait en première page. Je me souviens que le journal cherchait des correspondants afin d’écrire pour la région. A la suite d’une entrevue avec Danielle Bouvier, ancienne rédactrice en chef du Courrier, qui n’avait duré que quelques minutes, j’ai été engagé ».

Rémunéré à la ligne et à la photo, ce premier travail au sein d’une rédaction lui permet de découvrir ce monde qui le fascine. Une première expérience faite de rencontres emblématiques, comme à la patinoire d’Oron. Lorsqu’il couvre la venue des joueurs de Fribourg-Gottéron. Ou encore, lorsqu’il croise Xavier Fernandez, rédacteur en chef du Messager avant lui. « Les rencontres permettent parfois d’ouvrir des portes ».

De pigiste à rédacteur en chef 

La même année, il intègre comme pigiste la rédaction du journal valdo-fribourgeois installé à Châtel-St-Denis Le Messager. Appuyé par le rédacteur en chef, Valentin progresse dans son écriture et la structure de ses textes. « Au début, les journalistes m’ont énormément aidé en corrigeant mes articles. Quand je les lisais après leur parution, je me rendais compte des changements apportés afin d’améliorer leur lecture et leur compréhension ». Valentin réalisera des piges pour Le Messager en parallèle de son apprentissage et de sa maturité professionnelle jusqu’en 2015. C’est à cette période qu’il décide de débuter une formation de journaliste. Un stage qui s’effectue en cours d’emploi au sein d’une rédaction. Embauché comme stagiaire journaliste RP par l’hebdomadaire valdo-fribourgeois, c’est au CFJM (Centre de formation au journalisme et aux médias) à Lausanne qu’il valide ses acquis. 

« En plus de la presse écrite, j’ai pu appréhender le journalisme radio et tv. J’ai pu confronter mon expérience avec d’autres journalistes. Et de ces dix semaines de cours sont nées de véritables amitiés. » Une fois son stage validé deux ans plus tard, le jeune journaliste reprend la place de rédacteur en chef au journal Le Messager. De son côté, Xavier Fernandez part dans un autre titre et Valentin, relève ce défi à 23 ans. « J’ai d’abord pris ce poste de rédacteur en chef comme un challenge, mais c’est une immense fierté de participer à la vie de cette région et à la continuité de ce journal qui a fêté ses 100 ans en mars 2016. »

Futur 

A l’heure où nous avons interviewé Valentin, ce dernier était à l’aube d’un changement professionnel. En effet, quelque temps après notre rencontre de 2019, il décide de rejoindre les bureaux de la RTS de Lausanne pour endosser un poste de journaliste multimédia. En charge de relater l’information sur le site RTSinfo depuis l’automne 2020, Valentin poursuit également sa carrière derrière un micro. Voilà maintenant huit mois qu’il présente les flashs infos de nuit sur les chaînes du service public. Alors pour écouter la voix de cette figure du journalisme local, rendez-vous à l’heure pile, de une heure à six heures du matin en semaine. 

Naissance le 9 octobre 1994 à Châtel-St-Denis

2008 - 2010
Ecole secondaire à Oron-la-Ville

2010 - 2013
Apprentissage d’agent en information documentaire à la BCU de Fribourg

2013 - 2015
Maturité professionnelle commerciale, à Lausanne, et séjours linguistiques à Brighton et à Berlin

2014 - 2015 Correspondant au Courrier Lavaux-Oron

2015 - 2017
Stage de journaliste RP au Messager

2017
Rédacteur en chef au Messager

Octobre 2020 Rejoint RTSinfo en tant que journaliste multimédia 

Juin 2021
Présente les flashs infos nocturnes en direct sur RTS