Quand l’orage menace dans le ciel, la prudence est de rigueur sur terre

Avec le retour de l’été et de la chaleur parfois accablante, les orages sont plus fréquents et nous perturbent le quotidien avec la pression de l’air qui tombe à ras le sol, le temps devient lourd, l’horizon  s’assombrit, le vent se lève, les éclairs se multiplient dans le ciel, le tonnerre fait vibrer la terre, tout cela accompagné d’averses de pluie et même de  grêle. Le ciel se déchaîne dans une violence soudaine et parfois la foudre frappe aveuglément. Il y a donc danger d’être en plein air. 

Certains orages ressemblent parfois à un feu d’artifice, nous les humains, sommes très petits et impuissants face aux forces de la nature. Selon des spécialistes de la météo, ce ne sont pas moins de 55’000 orages qui éclatent chaque jour dans le monde, soit 2000 par heure et une centaine d’éclairs par seconde. Près de l’Equateur, le tonnerre se fait entendre presque sans interruption. Inversément, au Pérou, où il fait très chaud et sec, il n’y a aucun orage. Autour de la Méditerannée, on a enregistré jusqu’à 50 orages par année. En 1976, il y a eu 61 jours d’orage sur l’île d’Ajaccio. Si chaque été, des centaines de milliers d’éclairs zèbrent le ciel de Suisse, en hiver, ils sont bien plus rares. 

Une puissance qui fait peur  

Les nuages d’orage se situent en général à une hauteur de plus de 10’000 mètres. Pour se développer, un seul nuage du nom du cumulonimbus s’étend sur plusieurs milliers de km2. Il est susceptible d’aspirer jusqu’à 30’000m3 d’air chaud et humide qui, avec la vapeur qui s’en dégage, fabrique une quantité incommensurable de gouttelettes d’eau. Pour satisfaire son appétit, le nuage en question «avale» l’air qui se trouve au-dessous de lui. C’est pourquoi le temps devient lourd et sec. Composé à la fois d’eau et de cristaux de glace qui se forment par de violents courants d’air à l’intérieur du nuage, ce dernier s’écroule et c’est le déluge sur terre. Des trombes d’eau chutent brusquement accompagnés parfois de centaines de milliers de grêlons de la grosseur d’un grain de café, d’une noix et même d’un œuf de poule qui démolissent toitures, voitures et hachent jardins et champs. Ceci a pour effet de calmer le vent, mais par contre exacerbe encore de l’électricité dans l’air, donc plus d’éclairs et de tonnerre qui font trembler les humains et les animaux. La puissance dégagée par le cumulonimbus est difficile à imaginer. Les pilotes de ligne ont l’interdiction de traverser un tel nuage du fait que les vents sont violents et un seul éclair a une puissance de 1 million de kw. La tentative serait suicidaire. Le nuage en question peut aspirer 700’000 tonnes d’air et absorber près de 10’000 tonnes de vapeur d’eau. Il est même en mesure de déverser 4000 tonnes d’eau à la seconde sur la surface terrestre, sous forme de pluie ou de grêle. 

Qu’est-ce qu’un éclair ?

C’est une décharge électrique qui se produit entre un nuage et le sol. Dans ce cas, il s’agit d’un éclair vers la terre. La décharge peut également se produire entre plusieurs nuages que l’on appelle internuage. A l’intérieur d’un nuage, elle se nomme intranuage. La température au point d’impact peut atteindre 30’000°C. 

Comment la foudre se forme-elle ?

Quand la décharge électrique des nuages produit une étincelle de grande envergure, cela peut déclencher un éclair de décharge. La foudre en boule est le phénomène le plus spectaculaire et le plus étrange. Sa trajectoire est imprévisible et peut se convertir en une pierre dure qui rompt et fracasse tout sur son passage. Des bâtiments entiers peuvent s’embraser en quelques secondes sous l’explosion de la foudre. Il faut donc éviter le contact avec des conduites de gaz et d’eau ainsi que des installations électriques lorsque l’orage gronde dans le ciel. Dans notre pays, il y a eu très  peu de morts dus à la foudre, tandis qu’en Inde, des milliers de personnes perdent la vie chaque année lors des orages. 

Une ferme frappée par la foudre

Qu’est-ce que le tonnerre ?

Le tonnerre est le bruit émis par l’expansion des gaz le long de la décharge électrique. En quelques secondes, les gaz sont portés à une température de plusieurs milliers de degrés. L’éclair et le tonnerre se produisent au même instant. L’éclair se déplace à une vitesse de 300’000 km à la seconde. Le tonnerre est plus lent et la vitesse du son est de 330m à la seconde. Par contre, les éclairs de chaleur ne font aucun bruit. Autrefois, quand il y avait une menace d’orage, on sonnait les cloches des églises à tour de bras. Cette pratique coûta la vie à de nombreux sonneurs frappés par la foudre qui tombait sur le clocher.

Conseils en cas d’orage 

Si par hasard la foudre tombe sur une ferme, celle-ci est détruite par le feu en quelques minutes. Si elle est protégée par un paratonnerre qui n’est autre qu’une tige métallique fixée au toit et reliée à la terre, il n’y aura pratiquement pas d’incendie ni de dommages. La tension électrique de plus de 100’000 ampères est traversée dans l’espace d’un dix millième à un cent millième de seconde. La foudre peut également frapper un mât en acier, une tour métallique, un clocher d’église, une antenne, un arbre qui sera déchiqueté. C’est pourquoi, il ne faut jamais se réfugier sous un arbre en cas d’orage, comme le font trop souvent les animaux qui vivent en plein air. Je me souviens quand j’étais adolescent, un voisin de mes parents qui rentrait de la fenaison avec sa faux sur l’épaule, avait été foudroyé. Ne pas prendre un bain de mer ou dans une piscine lorsqu’il y a menace d’orage. Celle qui se trouve à 50m de mon appartement, a été vidée en trois secondes par la foudre. Les orages ont cependant un effet salutaire sur les humains, les animaux, les plantes et la forêt, en ce sens que l’on respire beaucoup mieux après leur passage. Et pourquoi ? Parce que les éclairs ont pour effet de brûler la pollution de l’air, ce qui permet de ramener de la fraîcheur sur terre et dans la nature.