Puidoux – 90 ans d’Odette Chaubert-Lambelet

Petits-enfants et arrière-petits-enfants ne se privent pas de venir déguster les succulents bricelets de grand-maman !

Jean-Pierre Lambelet | 27 janvier 1931 en Paully. Faisait-il beau, faisait-il froid, la neige recouvrait-elle ce coin de paradis ? On ne le sait pas mais, dans la maison, c’était le bonheur! Le bonheur d’accueillir Odette, la fille tant désirée de Marie et Vincent Lambelet. En effet, il y avait déjà 3 garçons qui attendaient une frangine depuis un bout de temps, Marcel depuis 1919, René depuis 1922 et Georges depuis 1924. Le papa Vincent était venu en 1918 rejoindre et habiter chez Marie Julie Rogivue qui était l’héritière unique du domaine de Paully sur lequel ils ont élevé leurs enfants. Paully, c’est tout là-haut au-dessus de Cremières et sur les contreforts du Mont-Pèlerin rien n’est plat… A l’époque, pas de voiture 4×4 ou de SUV ! Tous les déplacements se faisaient à pied, à vélo ou avec les chevaux. Donc, Odette a beaucoup marché pour aller à l’école à Cremières, puis à Chexbres à la primaire supérieure. Parfois, en rentrant de Chexbres, elle faisait même le relais vers le collège de Cremières avec sa maman qui amenait le panier du dîner pour les hommes qui travaillaient à la vigne. La maman prenait le sac d’école et Odette descendait à la vigne avec le dîner… Après une année d’école ménagère à Corsier, elle reste sur le domaine pour aider sa maman qui avait subi une opération. Enjouée, joyeuse, bienveillante et très jolie, elle adore la vie associative. D’abord avec la Jeunesse de Puidoux et le Chœur de dames. C’est là que Jean-Louis Chaubert n’a pas pu résister au charme d’Odette et le 10 septembre 1952, il lui passe la bague au doigt. En 1953 Jean-Luc vient agrandir la famille qui s’est installée au Vergnolet où Odette vit toujours. Puis, en 1963 c’est au tour d’Anne-Claire, soit 10 ans plus tard, comme quoi les filles savent se faire désirer ! Puis, elle entre à la Société de couture, aux Paysannes vaudoises, elle va danser avec les Z’Amouèrào, chanter et faire du théâtre avec la Chorale de Puidoux et suivre assidûment les réunions du Fil d’Argent ces dernières années. Comme son Jean-Louis ne tenait pas en place, ils sont partis faire du camping au Tessin, au sud de la France. Des croisières en Méditerranée, dans les îles grecques et sur les fleuves, la Seine, le Rhône, le Rhin et le Danube. Avec l’achat en copropriété d’un chalet à Vers-l’Eglise dans les Ormonts, que de bons moments passés en famille et avec les amis ! Et des balades en Suisse et en Valais le long des bisses. Sans oublier la Fête des vignerons de 1977 comme participants. Jean-Louis est parti arpenter les chemins célestes en 2017 et elle continue seule à faire vivre cette maison, leur maison depuis bientôt 70 ans. Ses 5 petits-enfants et ses 3 arrière-petits-enfants ne se privent pas de venir déguster les succulents bricelets de grand-maman! En délégation restreinte, à cause de la pandémie du Covid-19, Jean-Rémy Chevalley, municipal, est venu lui apporter les cadeaux et le message des autorités de la commune, sur laquelle elle a grandi et toujours vécu. Jacques Chevalley était aussi présent pour lui souhaiter un bon anniversaire de la part de tous les membres du Fil d’Argent en espérant pouvoir se rencontrer tous ensemble encore en 2021… C’est avec une grande gratitude qu’Odette a reçu ces vœux et ces cadeaux et elle tient à remercier toute sa grande famille et les amies et amis qui l’entourent et lui donnent force et courage chaque jour.