Pas d’augmentation d’impôts cette année

Luc Grandsimon | L’ouverture de cette première séance du Conseil communal de la rentrée s’est ouverte sur l’élection d’une nouvelle secrétaire suppléante. La conseillère communale Josiane Conne est élue à l’unanimité avec les félicitations de la salle. Le PV de la dernière séance du 19 juin ainsi que l’ordre du jour ont été acceptés à l’unanimité.
Le préavis municipal No 06-2014 concernant l’arrêté d’imposition pour l’année 2015 a été accepté à l’unanimité. Le Conseil communal reste confiant en leur municipalité. L’augmentation de 2% des impôts ne changerait pas le bilan de fin d’année annoncé déficitaire. Nous nous souvenons que le bilan précédent avait été aussi annoncé déficitaire mais s’est finalement révélé positif. «Il n’est pas nécessaire d’anticiper mais plus judicieux d’attendre les comptes de 2014» a déclaré le président de la commission de gestion Raymond Larpin. Ces conclusions de la commission de gestion ont donc appuyé la décision de la municipalité de ne pas augmenter le taux d’imposition pour cette année.

Installation d’une canalisation et crédit d’études d’un gymnase de type VD6
Le préavis municipal No 07-2014 portait sur la demande de crédit de Fr. 115’000.- pour la pose d’une canalisation d’eaux usées hors zones légalisées, au droit du chemin du Parchet. Le rapport de la commission ad hoc a été rédigé par Françoise Wyler. Le rapport de la commission de gestion lu par le président de la commission de gestion, Raymond Larpin a ajouté qu’une subvention cantonale de 38% sera allouée sur le coût de la construction de ce collecteur permettant ainsi d’amortir ce crédit. «Les propriétaires bordiers assumeront aussi les frais de raccordement de leur immeuble aux canalisations communales prévues dans le projet». Le préavis a été accepté à l’unanimité.
Le préavis municipal No 08-2014 relatif à une demande de crédit de Fr. 350’000.- pour l’étude de la construction d’une salle de gym polyvalente, d’un parking, d’un abri PC et des locaux nécessaires à une centrale de production d’énergie de chauffage à distance (CAD) a été plus discuté.
Afin d’éclaircir certains points, le municipal Jean-François Rolaz a préféré anticiper en faisant la lecture du préavis. Il a ensuite insisté sur la nécessité d’une telle étude pour éviter les mauvaises surprises mais aussi l’urgence de posséder une telle salle. «Des salles de gymnastique que nous avons visitées, c’est celle d’Estavayer-le-Lac qui a plu. C’est une salle triple avec la possibilité de la diviser via des séparations amovibles. C’est une salle de type VD6». Certains conseillers communaux se sont demandés si la nécessité d’un projet d’étude était nécessaire alors qu’il suffirait de reprendre les plans et de contacter l’architecte qui a créé la salle d’Estavayer. Le municipal Jean-François Rolaz a expliqué qu’il est obligatoire de présenter ce genre de projet sur le marché public. «C’est un projet complexe qui ne doit pas être bâclé». Le calendrier précis, expliqué par le municipal Rolaz, amènerait l’exploitation de la salle à décembre 2016.
L’autre point pour lequel les conseillers communaux voulaient être sûrs était la provenance du bois de chauffage pour la centrale de production d’énergie de chauffage à distance. Une nouvelle fois, le municipal Jean-François Rolaz les a rassurés en leur expliquant qu’un contrat serait signé avec l’entreprise qui s’occuperait de cette centrale avec une des clauses les obligeant à se fournir en bois provenant de la forêt de Puidoux et de ses communes avoisinantes. Il n’est pas question d’importer du bois d’autres pays. Le préavis a été accepté à l’unanimité moins une voix contre et une abstention.
En fin de séance, le président du Conseil communal Gérald Chappuis a rappelé leur cinquième victoire consécutive au challenge de bateau à rames à Cully au mois d’août. Il a ajouté avec beaucoup d’humour qu’ils devraient peut-être faire deux équipes la prochaine fois afin d’avoir un peu de challenge.