Oron-la-Ville – Un châtelain dans le ciel

Exposition

La visite du château d’Oron prend de la hauteur cet été, grâce à la collection d’images d’André Locher. Transportant les curieux dans le ciel, l’exposition « Rêves de vol », met en lumière 25 clichés aériens. Aux commandes de son avion, André Locher survole la Suisse pour en dévoiler sa face cachée, secrète, loin des clichés habituels. Pour l’exposition, le photographe a effectué un tri conséquent dans sa collection qui compte plus de 60’000 clichés. Toutes réalisées à bord de son avion, les images imprimées sur toile en format 90×60 racontent une Suisse sauvage, dépourvue du maximum de traces humaines. Une galerie photographique qui dévoile une Suisse différente de celle connue depuis la terre ferme.

Beauté helvétique

Licence d’aviation en poche depuis une trentaine d’années, André Locher a plus de 1000 heures de vol au-dessus du territoire helvétique. Au fil du temps, l’envie de garder une trace des paysages et de la beauté de la Suisse a conduit tout naturellement le pilote à la photographie. « Il n’y a rien d’autre à faire en l’air alors autant prendre des photos » rigole André Locher. C’est par un clapet situé sur une des fenêtres de son petit avion qu’il photographie les monts enneigés des Alpes ou les vignobles de Lavaux. « Une main sur le manche de mon Piper et l’autre sur l’appareil photo ». Les images d’André Locher saisissent ainsi une beauté éphémère, une ambiance furtive évoluant au gré des heures, des jours et des saisons. « L’hiver offre de somptueuses lumières et l’activité humaine y est plus rare dans les grands espaces ».

Aussi les pieds sur terre

Egalement président de l’Association pour la Conservation du Château d’Oron, André Locher apprécie la beauté du pays. Marcheur et vététiste, il arpente fréquemment les espaces sauvages depuis le sol. « Notre pays offre une incroyable diversité ». Une fois son avion atterri à l’aéroport de la Blécherette, le travail photographique ne s’arrête pas là. Une sélection des images est nécessaire et les éventuelles retouches en postproduction sont entièrement faites par lui-même. Pour lui, une retouche via des logiciels de photographie n’est pas nécessaire et dénature même les images. « Si les conditions météorologiques ne sont pas bonnes, il n’y a pas de photo. C’est aussi simple que ça ». L’avion qui ne peut évidemment pas voler par temps maussade et le caractère authentique du photographe sont les principales raisons de l’aspect naturel de ses clichés. Aucune de ses images ne présentent de recadrage. « Je fais partie de la vieille génération, lorsque l’on photographiait en argentique et que les films à 36 poses ne permettaient pas le mitraillage. A l’époque, nous devions réfléchir avant de déclencher, le tri se fait au moment où je fais la photo ». André Locher est l’auteur du site swisscastles.ch, où toutes ses photos aériennes sont visibles. 

Horaire des visites du Château: Du 16 mai au 27 septembre – Ouvert les samedis de 14h à 17h – Ouvert les dimanches de 14h à 18h

Plus d’infos: 079 633 12 96www.swisscastles.ch