Oron-la-Ville – 180 lutteurs pour un championnat à huit clos

Le service cantonal a octroyé son accord pour organiser ce rassemblement

Thomas Cramatte | Agés de 8 à 20 ans, ils étaient heureux de pouvoir à nouveau s’affronter. Après une pause forcée de 14 mois, l’Association vaudoise de lutte suisse a repris du service en organisant la première manche des championnats romands le dimanche 9 mai à Oron-la-Ville. C’est que le sport à la culotte (qualifié de sport national) a souffert de sa convivialité et de sa proximité envers ses pratiquants : « Lors des affrontements, nous sommes en contact direct avec notre adversaire », précise le président de l’association, Martial Sonnay. « Le service cantonal a octroyé son accord pour organiser ce rassemblement il y’a tout juste trois semaines ». Un dispositif sanitaire qui comprenait de restreindre les catégories de lutteurs jusqu’à 20 ans, et de barricader la place de lutte. Malgré ces compromis, la météo clémente et l’énergie des sportifs ont permis une belle manche d’ouverture. « Nous avons fait cela pour les jeunes et pour la lutte ». Si plusieurs événements similaires ont lieu cet été à Oron-la-Ville, cette 97e fête cantonale vaudoise de lutte permet aux combattants de se rapprocher de leur objectif, la fête fédérale de lutte suisse l’année prochaine.

Martial Sonnay, président l’Association vaudoise de lutte suisse